Cyclisme: Bradley Wiggins forfait pour le Tour de France
Actualisé

CyclismeBradley Wiggins forfait pour le Tour de France

Le Britannique ne défendra pas son titre au Tour de France. Il connaît des ennuis de santés depuis plusieurs jours, une infection pulmonaire puis une inflammation au genou gauche.

«Brad ne sera pas prêt pour le Tour», a déclaré le patron de l'équipe britannique Sky, Dave Brailsford. Le Londonien de 33 ans n'est en mesure de courir ni le Critérium du Dauphiné (2 au 9 juin) ni le Tour de Suisse (8 au 16 juin), les deux dernières courses du calendrier mondial avant le Tour de France. «C'est une grosse perte mais, compte tenu des circonstances, nous ne pouvons pas le retenir dans la sélection», a souligné Dave Brailsford, qui avait désigné Chris Froome comme leader pour le Tour de France cette année.

Pour mémoire, Wiggins a abandonné le Tour d'Italie le 17 mai à cause d'une infection pulmonaire et n'a plus couru depuis. Le Britannique a souffert ensuite d'une douleur (inflammation) au genou gauche qui l'a empêché de reprendre un entraînement normal en vue du Tour. «C'est extrêmement triste d'avoir le tenant du titre dans l'équipe et de ne pas pouvoir l'aligner sur le Tour, a ajouté le responsable de la formation britannique. C'est un champion, un formidable coureur qui reviendra gagner comme avant», a-t-il assuré.

«Presque un soulagement»

«Il n'a pas été en mesure de s'entraîner dur depuis le Giro et maintenant il a besoin d'un repos supplémentaire, a poursuivi Brailsford. Ce sont des choses qui arrivent dans le sport. Mais c'est une énorme déception pour toute l'équipe et surtout pour Brad.»

Wiggins, pour sa part, a fait part de son «énorme déception» de ne pas faire le Tour de France. «Je voulais désespérément être là, pour l'équipe et pour tous les fans mais ça ne se passera pas ainsi», a déclaré le Britannique, cité par son équipe.

«Je ne peux pas m'entraîner comme j'ai besoin de le faire et je ne serai pas prêt, a-t-il ajouté. Une fois que l'on accepte, c'est presque un soulagement de ne pas avoir à se soucier de la blessure et de la course contre le temps. J'ai déjà vécu ça quand je me suis cassé la clavicule (en juillet 2011). Donc, je sais comment ça se passe. Je vais me fixer de nouveaux objectifs pour cette saison et me concentrer sur eux.»

Le médecin de l'équipe, Richard Freeman, a confirmé que l'infection pulmonaire, qui a entraîné l'abandon de Wiggins au Giro, était guérie. Mais sa blessure à un genou a demandé un traitement intensif qui nécessite un repos complet de cinq jours avant une reprise progressive de l'entraînement sur une période de deux à trois semaines, a précisé le médecin.

Le «barronet» à la disette en 2013

Depuis le début de saison, le triomphateur de l'année 2012 (Paris-Nice, Tour de Romandie, Dauphiné, Tour de France, contre-la-montre des JO) a multiplié les déconvenues. Malgré des progrès en mars (Tour de Catalogne) et en avril (Tour du Trentin), le «baronnet», son surnom dans la presse italienne, n'a toujours pas gagné la moindre course en 2013, hormis les contre-la-montre par équipes. Dans le Giro, dont il avait fait son grand objectif de la première partie de saison, l'ancien pistard est allé de Charybde en Scylla pour finir par jeter l'éponge au matin de la 13e étape.

Le forfait du vainqueur sortant est loin d'être une première dans l'histoire récente du Tour de France. Avant lui, sept autres vainqueurs (depuis 1983), ont renoncé à défendre leur titre dans l'édition suivante, le dernier étant l'Espagnol Alberto Contador en 2008. Le plus souvent, en raison d'un problème de santé. Ainsi, Bernard Hinault (1983) et Laurent Fignon (1985), relevant d'une intervention chirurgicale, ou l'Américain Greg LeMond, victime à trois mois du départ du Tour 1987 d'un grave accident de chasse. (ats)

Ton opinion