Actualisé 03.08.2011 à 09:09

Massacres en Norvège

Breivik aurait fait de la chirurgie esthétique

Le tireur d'Oslo aurait eu recours à une opération de chirurgie pour modifier son apparence afin de se rapprocher de son idéal d'«homme européen».

de
cga

Il y a environ dix ans, le blond aux yeux bleus Anders Breivik a subi une opération de chirurgie esthétique pour ressembler davantage à un Aryen, selon le quotidien britannique «The Telegraph». Le journal se réfère à une amie du tireur norvégien.

«Je me rappelle que nous étions à une fête, et il m'a dit qu'il s'était fait refaire le nez et le menton aux Etats-Unis. C'était un peu étrange, mais à cette époque-là il trainait avec un groupe de gens obsédés par leur corps.»

Des propos confirmés par la directrice de l'agence de renseignement norvégienne Janne Kristiansen. Dans une interview au «Sunday Times» elle pense qu'Anders Behring Breivik a subi des opérations de chirurgie esthétique pour obtenir un visage plus «aryen».

Selon elle, cet aspect aryen n'est pas «naturel» en Norvège. «Hitler l'aurait mis sur des affiches. Il a le visage classique du parfait aryen. Il a dû se faire faire un lifting.»

Dans son manifeste, le tireur d'Oslo avait décrit en détail les apparences, l'uniforme, les médailles et même les barrettes militaires que les membres de son armée devront porter.

Les paroles du tueur à la police

«Breivik. Commandant. Engagé dans la résistance anticommuniste contre l'islamisation. L'opération est accomplie et me rendrai à la force Delta». C'est avec ces quelques mots qu'Anders Behring Breivik annonce à la police qu'il vient de commettre un carnage, rapporte un journal mercredi.

Alors qu'il venait d'ouvrir le feu sur un rassemblement de jeunes travaillistes norvégiens sur l'île d'Utoeya, faisant 69 morts dans leurs rangs, l'extrémiste Behring Breivik, 32 ans, a appelé le numéro d'urgence de la police 112 et prononcé ces quelques paroles, selon le tabloïde «Verdens Gang» (VG).

L'appel n'a guère duré plus de trois secondes, ajoute le journal, qui précise que les tentatives ultérieures de la police pour joindre son auteur ont échoué.

«Nous avons reçu un appel depuis le téléphone de Behring Breivik mais nous n'avons pas de confirmation que c'était bien lui», a déclaré à l'AFP Henning Holtaas, un porte-parole de la police d'Oslo.

«Nous ne pouvons confirmer non plus ce qui a été dit», a-t-il ajouté.

Oslo ramasse les tonnes de fleurs déposées pour les victimes

Les services municipaux d'Oslo ont commencé tôt mercredi à ramasser les tonnes de fleurs déposées pour les victimes du carnage du 22 juillet devant la cathédrale de la capitale norvégienne, qui seront transformées en compost, ont annoncé les autorités.

Le «jardin des fleurs» improvisé dès le lendemain des attaques au pied de la Domkirke, a progressivement grossi au fil des jours pour se transformer en un champ de près de 50 mètres de long sur 30 de large, symbole de la mobilisation des Norvégiens pour les victimes.

Il est constitué de milliers de roses et de fleurs, de centaines de bougies, de lanternes et de messages ou de dessins d'hommage aux 77 victimes de l'attentat d'Oslo et de la tuerie de l'île d'Utoeya avoués par l'extrémiste Anders Behring Breivik, 32 ans.

Le maire de la capitale norvégienne, Fabian Stang, avait annoncé la semaine dernière que les fleurs seraient transformées en compost, tandis que les bougies seraient refondues et que les messages et objets seraient conservés aux archives nationales.

Partout à Oslo, aux coins des rues, à proximité du quartier gouvernemental dévasté par une camionnette piégée ou près des lieux de travail de victimes, des petits sanctuaires de roses et de bougies sont apparus. Les bouquets sont désormais pour la plupart fanés, 12 jours après les attaques.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!