Lausanne: Brélaz accusé de racisme anti-gitans
Actualisé

LausanneBrélaz accusé de racisme anti-gitans

Les propos tenus par Daniel Brélaz au sujet des gitans qui stationnaient au Chalet-à-Gobet font polémique.

par
cga

Les Tsiganes ont quitté, lundi matin, le champ qu'ils occupaient au Chalet-à-Gobet. Interrogé par «24 heures» sur les déprédations occasionnées sur place, Daniel Brélaz, syndic de Lausanne et conseiller national, a lâché: «Avec les Gitans, c'est inévitable. C'est dans leurs mœurs. Un trait de caractère profond.» Des propos maintenus mardi. Le syndic précise que la phrase concerne les excréments laissés en pleine nature.

«Cela n'a rien à voir avec notre culture, s'énerve le pasteur May Bittel, de la Mission tsigane suisse. Ma culture, ce n'est pas la merde.» Dina Bazarbachi, de l'association Mesemrom, dénonce des propos «racistes et indignes d'un homme de sa position».

Ton opinion