Actualisé

Communales - VDBrélaz parle «d'un certain effet d'usure»

Le syndic Daniel Brélaz encaisse le coup de son mauvais score provisoire au premier tour de l'élection communale lausannoise.

Daniel Brélaz n'a pas eu le succès escompté lors des communales lausannoises.

Daniel Brélaz n'a pas eu le succès escompté lors des communales lausannoises.

Le syndic Daniel Brélaz parle d'«un certain effet d'usure» qui expliquerait «la baisse spectaculaire» de 2000 voix par rapport à 2006, lors des communales de dimanche.

Géant vert omniprésent sur la scène politique lausannoise, Daniel Brélaz se retrouve dimanche en dernière position sur les six candidats de gauche qui seraient élus au premier tour. Avec 50,4% des voix, il risque de devoir se présenter au second tour et promet le cas échéant «de clarifier deux ou trois choses pour les électeurs lausannois», a-t-il déclaré à l'ATS.

Daniel Brélaz explique ce camouflet par le fait d'avoir dû assumer «les casseroles» de beaucoup d'autres, à l'exemple de l'assainissement de la caisse de pension que personne n'a voulu traiter. Cette «addition» de problèmes explique le recul alors que «personne ne m'a dit dans la rue qu'il n'était pas content».

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!