Actualisé

LondresBrexit: «une rupture claire et nette avec l'Europe»

Le Royaume-Uni quittera le marché unique européen afin de pouvoir reprendre le contrôle de l'immigration.

par
reg/afp
La Première ministre, Theresa May, a présenté sa stratégie mardi.

La Première ministre, Theresa May, a présenté sa stratégie mardi.

«Le Royaume-Uni est un pays ouvert et tolérant mais le message du peuple a été très clair: le Brexit doit permettre de contrôler le nombre de migrants européens qui viennent au Royaume-Uni, et c'est ce que nous allons faire», a déclaré Theresa May, mardi.

La ­Première ministre britannique opte ainsi pour un «Brexit dur»: une rupture «claire et nette» de l'UE, y compris avec le marché unique européen. Car un maintien serait incompatible avec la priorité No 1 de Londres, la maîtrise de l'immigration: «Nous avons enregistré des niveaux records de migration lors des dix dernières années, ce qui a exercé une pression sur les services publics comme les écoles et a tiré les salaires vers le bas.»

Londres entend maintenant négocier un accord de libre-échange avec Bruxelles: «Nous voulons un nouveau partenariat équitable, pas un statut partiel avec l'UE qui nous laisserait à moitié dedans et à moitié dehors.» Theresa May a également mis en garde l'UE contre la tentation de vouloir punir son pays: «Il vaut mieux pas d'accord qu'un mauvais accord.» En cas d'échec, «nous serions libres de fixer des taux d'imposition compétitifs», agitant la menace d'une sous-enchère fiscale pour les sociétés.

Londres quittera également la Cour de justice européenne: «Nos lois seront désormais uniquement faites dans nos parlements.»

«Enfin de la clarté»

Ce discours de Theresa May était attendu depuis le vote du 23 juin 2016 en faveur du Brexit. Berlin a jugé que Londres avait «enfin apporté un peu de clarté» sur le processus de son divorce avec l'UE. L'Allemagne veut «des relations aussi bonnes et étroites que possible. Les négociations ne commenceront que lorsque Londres aura officiellement fait part de son souhait de sortir de l'UE», ce qui est prévu avant fin mars. Le processus pourrait durer deux ans, voire plus.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!