«Prisoners»: Brisé, il va lutter jusqu'au bout
Actualisé

«Prisoners»Brisé, il va lutter jusqu'au bout

Le thriller de Denis Villeneuve laisse peu de place au bonheur et à l'espoir, avec une sombre histoire de bambines se faisant kidnapper...

par
mag

Dans la banlieue de Boston, deux fillettes de 6 ans, disparaissent le jour de Thanksgiving. Aveuglé par la douleur, le père de l'une (Hugh Jackman) prend les choses en main pour les retrouver. Il fait les choses à sa manière (peu conforme), parallèlement à l'enquête de police menée par le détective Loki (Jake Gyllenhaal).

Les jours et les heures passent lentement. Trop lentement, tandis que les chances de retrouver les fillettes s'amenuisent. Le suspense est là, certes, mais la violence physique et psychologique, la frustration ainsi que le climat pesant qui règne durant 2 heures et demie mettent les nerfs à rude épreuve. Heureusement, Hugh Jackman est plus que crédible en père désemparé, rongé par la colère et l'impuissance.

«Prisoners»

De Denis Villeneuve. Avec Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal, Viola Davis. ** Sortie le 9 octobre.

Ton opinion