Actualisé

Royaume-UniBrisée par la mort de sa mère, une fillette se pend

Ann se sentait «inutile» et «vide» après le décès de sa maman, en 2010. Cinq ans plus tard, l'écolière de 12 ans a mis fin à ses jours. Le rapport d'enquête a été rendu jeudi.

par
joc
L'école de la jeune fille n'a rien pu faire pour éviter le drame.

L'école de la jeune fille n'a rien pu faire pour éviter le drame.

La maman d'Ann est décédée en 2010 d'un cancer du sein. Un drame dont la fillette, alors âgée de 7 ans, n'a jamais pu se remettre. Au mois de mai dernier, Stephen Richardson a retrouvé sa fille pendue dans le domicile familial, à Norwich. La Britannique de 12 ans est morte six jours plus tard à l'hôpital, relate le «Daily Mail».

Le rapport de l'enquête sur le décès d'Ann a été rendu jeudi. Il a révélé que la jeune fille se sentait «inutile» et «vide» après la perte de Katrina, sa maman. Cinq mois avant son suicide, l'enfant a avoué à son père qu'elle s'infligeait elle-même des blessures. Stephen Richardson a alors emmené sa fille consulter l'infirmière scolaire, qui l'a envoyée voir un service d'accompagnement dans le deuil. A la suite de ces rendez-vous, l'écolière a assuré à son papa qu'elle se sentait bien plus heureuse, écrit le «Eastern Daily Press». «Je savais qu'elle s'automutilait, mais je n'ai pas pensé une seule seconde qu'elle ferait quelque chose comme mettre fin à ses jours. Je penserai toujours que j'aurais pu faire davantage», a déclaré Stephen Richardson aux enquêteurs.

Le jour de sa mort, Ann avait rendez-vous avec un conseiller pour les jeunes. Avant de passer à l'acte, elle a posté sur Instagram des images d'automutilation. Très inquiet, l'oncle de l'écolière a alerté son frère, qui n'a pas pu empêcher le drame. Selon la reponsable de l'enquête, il est difficile d'affirmer qu'Ann ait véritablement voulu se suicider. «Même si elle s'est pendue, elle voulait peut-être seulement appeler au secours», a-t-elle expliqué.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!