Neuchatel - Brûlée à l’acide, elle est sûre que son agresseur n’est autre que son ex-copain
Publié

NeuchâtelBrûlée à l’acide, elle est sûre que son agresseur n’est autre que son ex-copain

Finaliste de Miss Suisse francophone 2016, Laurie a été brûlée au 3ème degré dans le parking souterrain de son immeuble, en février dernier. La Neuchâteloise de 24 ans témoigne.

Laurie n’exclut pas un recours à la chirurgie esthétique.

Laurie n’exclut pas un recours à la chirurgie esthétique.

DR

En février dernier, Laurie, finaliste de Miss Suisse francophone 2016, a été agressée à l’acide dans le parking souterrain de son immeuble de Neuchâtel, par un individu encagoulé. À 24 ans, la jeune femme s’est retrouvée avec le visage brûlé de partout jusqu’au 3ème degré. Si elle n’a aucune séquelle au niveau de la vue – malgré le fait que sa cornée ait été touchée par l’acide –, Laurie n’exclut pas un recours à la chirurgie esthétique pour masquer ses lésions au niveau du cuir chevelu, rapporte «Le Matin Dimanche».

Les lieux de l’agression.

Les lieux de l’agression.

Lematin.ch/Vincent Donzé

«Je l’ai tout de suite reconnu par sa corpulence, sa façon de bouger – même s’il n’a pas dit un mot et que je ne voyais presque plus rien: je me souviens avoir dit son prénom, en lui disant d’arrêter», confie l’ex-modèle. Car elle en est persuadée: celui qui a voulu la défigurer ne peut être que son ex-copain, un réfugié afghan de 19 ans domicilié dans la région, qu’elle avait fréquenté pendant quatre mois. S’il nie toujours les faits, cet apprenti installateur sanitaire reste l’unique suspect. La semaine suivant l’agression, son avocat indiquait à la presse dominicale que «des présomptions de culpabilité sérieuse existent» bel et bien à son endroit.

(lvb)

Ton opinion