Vaud - «Brûler des chars et des messages, alors il n’y a plus de limites»
Publié

Vaud «Brûler des chars et des messages, alors il n’y a plus de limites»

A Villars-le-Grand, des inconnus ont mis le feu à un char qui affichait des bâches «2x non aux initiatives phytos extrêmes» en votation le 13 juin. Prométerre se dit choquée et va porter plainte.

Un véhicule agricole avec des bâches «2x non aux initiatives phytos extrêmes» est parti en fumée. 

Un véhicule agricole avec des bâches «2x non aux initiatives phytos extrêmes» est parti en fumée.

 Prométerre

«Quand on en est réduit à de tels actes, c’est que l’extrémisme l’emporte sur tout le reste. Il s’agit d’une injure non seulement à la démocratie, mais aussi aux familles paysannes.» Ce sont les premières lignes du communiqué de presse de Prométerre. L’ Association vaudoise de promotion des métiers de la terre a réagi après avoir appris qu’un char, qui affichait des bâches dans le cadre de la campagne «2x non aux initiatives phytos extrêmes» en votation le 13 juin, avait été brûlé à Villars-le-Grand, dans la Broye (VD), dans la nuit du 9 au 10 mai.

Cet acte de vandalisme n’est pas le premier, selon Prométerre. Du matériel de communication déployé sur l’ensemble du territoire a été détérioré depuis le début de la campagne de votation sur les deux initiatives réclamant la fin de l’utilisation des produits phytosanitaires dans l’agriculture.

Plainte pénale

«Mais cette fois, une ligne rouge a été franchie», déplore Grégoire Nappey, chef de campagne. «Si l’on prétend sauver la planète et notre santé en allant brûler des chars et des messages, alors il n’y a plus de limites.» Prométerre va déposer une plainte pénale à la suite de ces actes de vandalisme.

(sm)

Ton opinion