Sommet européen: Bruxelles bloquée par des producteurs de lait
Actualisé

Sommet européenBruxelles bloquée par des producteurs de lait

Plusieurs avenues de Bruxelles étaient bloquées vendredi par des producteurs de lait, venus avec des centaines de tracteurs réclamer aux dirigeants de l'UE réunis en sommet des mesures pour enrayer la chute des prix du lait.

La question va être abordée d'ici septembre par les dirigeants de l'UE.

Selon la Fédération européenne des producteurs de lait, un millier de tracteurs étaient présents depuis jeudi dans la capitale belge, ainsi que quelque 2000 manifestants, en provenance de France, d'Allemagne et de Suisse, qui ont installé leur bivouac dans un parc pour passer la nuit de jeudi à vendredi. La police a compté pour sa part 700 tracteurs.

Confrontés à une chute brutale des prix, ils réclament une baisse des quotas et un prix du lait à 40 centimes le litre, contre une vingtaine actuellement.

Pression au sommet

La colère des agriculteurs européens a eu l'effet escompté auprès des chefs d'Etat et de gouvernement rassemblés pour le Sommet européen: le prix du lait est mis à l'ordre du jour. La Commission européenne devrait d'ici deux mois analyser l'état du marché.

Cela est ressorti vendredi du projet de déclaration finale du Sommet européen de Bruxelles, où le sujet a finalement été traité, sous pression de la chancelière allemande Angela Merkel.

Selon des sources proches du gouvernement allemand, il s'agit avant tout pour Mme Merkel d'une question de quotas laitiers. Ces derniers ont établi une limite à la production de lait. Cette limitation de la production permet de garder le prix du lait élevé.

Cependant, les quotas vont être progressivement augmentés d'un pourcent chaque année jusqu'en 2013. En 2015, le contingentement sera complètement abandonné.

Par rapport au prix trop modique du lait, Mme Merkel ne refuse pas la suppression des quotas. Elle est cependant opposée à une hausse automatique de ces derniers: elle propose une hausse plus flexible, par exemple une augmentation de 2% tous les deux ans.

Le prix du lait suisse plonge

Les producteurs laitiers suisses subissent également de plein fouet la baisse du prix du lait. En Suisse les contingents laitiers ont été supprimés le premier mai de cette année. Depuis lors, la quantité produite est beaucoup plus importante qu'auparavant.

Par conséquent, le litre de lait se montait fin mai à 58 centimes alors qu'il coûtait encore 84 centimes en octobre passé.

L'organisation suisse des producteurs de lait a essayé de mobiliser les paysans concernés, et à mettre en place, sans succès, une action commune. L'idée consistait à une réduction volontaire de la production laitière.

(ats)

Ton opinion