Actualisé 11.07.2007 à 18:53

Bruxelles doit payer pour un veto illégal

BRUXELLES – Près de six ans après le veto de Bruxelles à la fusion entre les français Schneider et Legrand, la justice européenne a condamné hier la Commission.

Selon le tribunal, le préjudice subi par Schneider en raison de l'illégalité de l'interdiction de sa fusion avec Legrand devait être indemnisé en partie. Après avoir acquis Legrand pour 5,4 milliards d'euros (8,9 milliards de francs) en 2001, Schneider avait dû le revendre à des fonds d'investissement pour 3,6 milliards d'euros (5,9 milliards de francs). Peu après, la justice avait cassé le veto de Bruxelles. Le groupe d'appareillage électrique réclamait 1,66 milliard d'euros (2,7 milliards de francs). Il n'en recevra qu'une partie. Ce précédent ouvre la voie à d'autres procès en indemnisation. Le voyagiste britannique MyTravel réclame déjà des dommages pour son mariage avorté avec First Choice.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!