Union européenne: Bruxelles prête à sanctionner Moscou pour l’empoisonnement de Navalny
Publié

Union européenneBruxelles prête à sanctionner Moscou pour l’empoisonnement de Navalny

Les sanctions européennes contre la Russie prévoient une interdiction de visa et le gel des avoirs dans l’UE, ainsi que l’interdiction de bénéficier de financements européens.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell prépare une série de sanctions contre Moscou.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell prépare une série de sanctions contre Moscou.

KEYSTONE

Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne se sont entendus lundi à Luxembourg pour sanctionner la Russie pour l’empoisonnement de l’opposant Alexeï Navalny, a annoncé le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

«La finalisation de la mesure va être menée au niveau technique sur la base des propositions faites par la France et l’Allemagne et des preuves réunies», a-t-il expliqué à l’issue de la réunion lors d’une conférence de presse. «Tout le monde a accepté cette mesure», a-t-il souligné. «L’idée est d’aller vite», a expliqué à l’AFP un diplomate européen.

L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a confirmé qu’Alexeï Navalny a bien été empoisonné par un agent neurotoxique du groupe Novitchok, une substance conçue par des spécialistes soviétiques à des fins militaires.

La France et l’Allemagne ont dénoncé mercredi dernier «une implication et une responsabilité» de la Russie dans l’empoisonnement de l’opposant. Ils ont proposé lundi à leurs partenaires d’inscrire plusieurs personnes et une entreprise russe où est fabriqué le Novitchok, dont l’utilisation est interdite, sur la liste européenne des sanctions créées pour l’utilisation d’armes chimiques.

Josep Borrell n’a pas souhaité donner de précisions sur les noms des personnes et de l’entité visées. La liste a été créée en 2018 pour sanctionner à l’époque l’utilisation d’armes chimiques en Syrie et compte déjà 8 noms, dont 4 Russes, et un centre de recherches en Syrie.

Visa et argent

Les sanctions européennes prévoient une interdiction de visa et le gel des avoirs dans l’UE, ainsi que l’interdiction de bénéficier de financements européens.

Moscou a dénoncé la semaine dernière des accusations «inacceptables» et accusé Paris et Berlin de se placer «à la tête d’une coalition antirusse» au sein de l’Union européenne.

Josep Borrell devait s’entretenir lundi avec le chef de la diplomatie russe Sergeï Lavrov. «Nous allons parler de la relation entre l’Union européenne et la Russie», a-t-il déclaré. «L’UE a décidé de sanctionner un agissement précis, et cela ne doit pas nous empêcher de discuter des autres sujets», a-t-il affirmé.

«La Russie copréside avec les Etats-Unis et la France le groupe de Minsk» créé par l’Organisation sur la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour rechercher une résolution pacifique du conflit qui oppose l’Arménie et l’Azerbaïdjan sur le Nagorny Karabakh, a-t-il rappelé.

(ATS/NXP)

Ton opinion

55 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

suisse moscou

13.10.2020, 08:52

sanctionner qui ??? l'europe scie la branche sur laquelle est assise en sanctionnant elle n'envoie plus de marchandise pour payé son gaz aprés on voit dans les magasin russes des conserves bonduelles avec l'adresse de nyon en suisse avez vu vous les usine danone autour de Moscou !!!!oui l'europe les as mis une année dans la moisie mais apres regardé une carte la surface des terres cultivables Poutine leur as fait sortir la charrue et il ont semé regardé les tracteur flambant neuf john derre il viennent d'ou ??? la politique peut sanctionner tous ce qu elle veut mais les industrie envoient en russie des techniciens les plans des machines et il sont capables de tout faire n'oublions pas qu il envoient les cosmonautes du monde entier dans l'espace et les ramenent a bon port s'il avait voulu l'empoisonner vous croié qu il aurait loupé ,comme cela

Ben voyons

13.10.2020, 08:39

l'Arabie Saoudite découpe des opposants vivants, la Turquie occupe militairement un état membre, la Turquie se comporte en Grèce comme chez elle mais Bruxelles sanctionné la Russie, la Biélorussie et la Syrie. Tout a fait logique.

Martina Marietta

12.10.2020, 22:00

Ouh là là, Vladi va avoir très très très peur. Les duettistes Macron-Merkel vont lui envoyer des Rafale et des Eurofighter et un petit A400M de transport de troupe. N'oublions pas le porte-avion De Gaulle s'il ne casse pas encore ses hélices. Vladi mettra ses chars Armata en batterie, sans compter l'aviation avec des pilotes habitués aux combats. Et tout le reste...