Espèce menacée: Bruxelles propose d'interdire le commerce du thon rouge
Actualisé

Espèce menacéeBruxelles propose d'interdire le commerce du thon rouge

La Commission européenne a proposé mercredi aux pays de l'UE de soutenir une interdiction mondiale du commerce du thon rouge, ce qui de facto suspendrait la pêche et aurait un impact considérable au Japon, principal pays consommateur avec les sushis.

«Cette décision constitue un pas important en faveur de la protection du thon rouge», a déclaré dans un communiqué le commissaire à l'Environnement Stavros Dimas, officialisant ainsi une recommandation qui avait déjà commencé à filtrer la veille.

«Nous devons agir sur la base des meilleures observations scientifiques disponibles et les scientifiques disent qu'une action urgente est nécessaire pour préserver l'une des créatures les plus emblématiques des océans», a-t-il ajouté.

Dans le détail, l'exécutif européen soutient une proposition de Monaco visant à inscrire le thon rouge, pêché surtout en Méditerranée, sur l'Annexe I de la Convention de l'ONU sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).

Cette annexe prévoit une interdiction de commercialisation et donc, inévitablement, empêcherait la pêche, au moins de manière temporaire.

«La Commission européenne partage beaucoup des points de vue de Monaco sur l'état des stocks de thon rouge et a accepté, à titre provisoire, que l'UE puisse soutenir la proposition de Monaco» lors de la prochaine assemblée de la CITES, en mars 2010 au Qatar.

Bruxelles laisse en effet une porte ouverte. Si les pays concernés par la pêche au thon dans le monde, qui se réunissent chaque année au sein d'une commission pour se partager les quotas de capture, prennent d'eux même des décisions drastiques pour protéger l'espèce (ou si les données scientifiques à venir montrent que les stocks s'améliorent), alors l'UE pourrait renoncer à demander l'interdiction du négoce.

La prochaine réunion de la Commission internationale pour la conservation du thon de l'Atlantique (ICCAT) est prévue en novembre.

D'ici là, la proposition de Bruxelles va être soumise aux Etats membres de l'Union européenne lors d'une première réunion le 21 septembre à Bruxelles. Elle devra être soutenue par une majorité d'entre-eux pour devenir la position officielle de l'UE, lors de l'assemblée de la CIES, où Tokyo aura son mot à dire.

L'enjeu pour le pays des sushis est énorme: environ 80% des captures de thon rouge en Méditerranée sont exportées vers le Japon, ce qui représentait en 2007 quelque 30.000 tonnes.

La pêche de cette espèce a connu un essor spectaculaire dans les années 1990, avec un essor des prix. Aujourd'hui le thon rouge est considéré comme menacé. Outre la Méditerranée, il est aussi surtout pêché dans le Golfe du Mexique.

(afp)

Ton opinion