Automobilisme - Formule 1: Buemi devra confirmer s'il entend rester en F1
Actualisé

Automobilisme - Formule 1Buemi devra confirmer s'il entend rester en F1

Révélation de l'année dernière en Formule 1, Sébastien Buemi se trouve aujourd'hui devant la saison la plus compliquée pour n'importe quel sportif: celle de la confirmation. Au volant d'une Toro Rosso qui vole désormais de ses propres ailes, le Vaudois va devoir montrer plus de constance en course s'il veut rejoindre une écurie plus huppée en 2011.

Motorisée par Ferrari (comme Sauber), la STR5 a été dans le rythme lors des essais hivernaux. Pas de quoi faire sauter Sébastien Buemi au plafond non plus, mais l'Aiglon peut espérer, comme l'année dernière, se battre pour marquer régulièrement des points. «On peut attendre cette année de finir souvent dans le top 10, ce serait vraiment honorable pour l'équipe Toro Rosso et pour moi. Notre but est de nous améliorer et de faire partie des sept meilleures écuries», a-t-il analysé sur le plateau de l'émission sportive dominicale de la TSR.

En 2009, le Suisse avait pu bénéficier de l'expérience de Sébastien Bourdais en début d'exercice. Viré sans ménagement à la mi-saison, le départ du Français a-t-il ajouté de la pression sur Buemi? «Oui et non. La pression, c'est celle que je me mets moi-même. Le but, c'est de faire mieux que l'année passée. On verra à quel point la voiture est compétitive et ce qui est possible de faire à partir de Bahreïn. Là, on se fixera des objectifs réalistes».

Avec Jaime Alguersuari, ils forment le duo le plus jeune du plateau, mais pas le plus inexpérimenté. «Quand il est arrivé en cours de saison dernière (l'Espagnol a disputé huit GP, en remplacement de Bourdais), les attentions se sont reportées sur moi. J'essaye de continuer de mon côté de travailler au mieux. Maintenant, lui aussi a plus de vécu et il va pouvoir participer à trouver les meilleurs réglages possibles durant les journées de vendredi et de samedi», s'est-il réjoui.

(si)

Ton opinion