Luxe: Burberry enregistre un bond de ses ventes
Actualisé

LuxeBurberry enregistre un bond de ses ventes

Le groupe de luxe britannique Burberry a annoncé mercredi un bond des ventes au second semestre de son exercice, mais mis en garde contre l'impact des taux de change sur ses résultats.

Le groupe de luxe ne semble pas connaître la crise.

Le groupe de luxe ne semble pas connaître la crise.

La griffe, dont les indémodables imperméables sont l'un des symboles du chic britannique, a enregistré une progression de 16% de son chiffre d'affaires à 1,298 milliard de livres (1,9 milliard de francs), sur la période achevée fin mars. A périmètre comparable, la hausse s'est inscrite à 19%.

Les ventes dans les boutiques du groupe ont progressé de 11% à 928 millions de livres tandis que les ventes en grands magasins, incluant les produits de beauté, ont bondi de 52% à 333 millions.

Produits de beauté

Burberry mise beaucoup sur les produits de beauté et en a repris depuis l'an dernier la gestion directe après avoir mis fin à son accord avec Interparfums.

Sur le plan géographique, Burberry a enregistré une hausse de 16% de ses ventes en Asie-Pacifique, de 21% dans la zone Europe et reste du monde qui inclut le Moyen-Orient, l'Inde et l'Afrique, et de 23% dans la zone Amériques.

«Nous nous félicitons de la performance du groupe au second semestre», a déclaré la directrice générale Angela Ahrendts, qui quittera le groupe d'ici la mi-2014 pour aller chez Apple et sera remplacée par le directeur de la création, Christopher Bailey.

Le groupe optimiste

«La phase de transition au sein du management étant bien avancée, Burberry peut envisager le nouvel exercice qui commence avec confiance», a-t-elle assuré.

«Les taux de change actuels constituent certes un handicap majeur dans un environnement macro-économique incertain», a-t-elle mis en garde, «mais la dynamique persistante de notre enseigne au niveau mondial nous laisse entrevoir les meilleures perspectives».

Alors que de nombreuses monnaies émergentes ont chuté ces derniers mois, Burberry souligne que «si les taux de change se maintiennent à leurs niveaux actuels, le plein effet sur le résultat en publié des ventes au détail/ventes en grands magasins sera significatif» au cours de l'exercice qui vient de débuter. (ats/afp)

Ton opinion