Lausanne: Bus gratuits ou demi-tarif, Lausanne casse les prix
Actualisé

LausanneBus gratuits ou demi-tarif, Lausanne casse les prix

Lausanne lance une opération pour encourager les jeunes et les écoliers à utiliser les transports publics.

par
Joël Burri

La Municipalité souhaite proposer aux Lausannois de 11 à 20 ans un abonnement de bus à moitié prix. «Nous voulons les inciter à prendre le bus au moment où ils hésitent à s'acheter un scooter ou une voiture», explique Oscar Tosato, municipal à la tête du Département de la jeunesse et de l'éducation.

La Ville souhaite se montrer aussi plus généreuse avec les élèves dès la 3e année d'école primaire. Ils pourront bénéficier d'un abonnement gratuitement jusqu'à la fin de l'école obligatoire s'ils habitent à plus de 1 km de leur école, contre 2,5 km actuellement.

Si elles sont acceptées par le Conseil communal, ces mesures, dont le coût est évalué à 1,4 million de francs par an, seront effectives dès la rentrée 2010. «L'Association transport et environnement salue cet effort, commente Valérie Schwaar, porte parole de la section vaudoise. Prendre le bus est un réflexe qui s'apprend.»

Oscar Tosato rappelle que les bus scolaires s'arrêtant parfois devant les porte des élèves de certaines zone rurales sont bien plus onéreux que la solution de Lausanne qui fait appel aux bus de lignes.

Avant la 3e primaire, les abonnements ne sont pas offerts. «Les enfants ne se rendent pas seuls à l'école, explique Gérard Dyens, chef du Service des écoles. Ils peuvent donc bénéficier de la carte famille en voyageant avec un de leurs parents.»

Prendriez-vous davantage le bus s'il était gratuit?

Jordana, collégienne, 15 ans, Genève: Si ça se passait ici, je serais intéressée, vu que je prends souvent le bus pour aller en ville. Je trouve que c'est très bien pour tous ceux qui n'ont pas les moyens de se payer un abonnement.

Quentin, étudiant, 19 ans, Genève: J'espère que cette mesure s'appliquera aussi aux universitaires, vu que je serai à Lausanne l'année prochaine. Parce que les transports, ça représente quand même un gros budget.

Sibel, assistante médicale, 18 ans, Nyon: Ce serait très pratique! Je ne conduis pas. Du coup, j'ai l'abonnement de train avec transports urbains intégrés. Si les bus étaient gratuits, je n'aurais pas besoin de payer l'option supplémentaire.

Mario, animateur radio, 19 ans, Lausanne: J'habite Chailly et je travaille à la gare. Je fais chaque jour le trajet à pied. Et quand je prends le bus, c'est sans ticket. Alors, c'est évident: s'il était gratuit, je le prendrais toujours.

Rabais pour les écoliers genevois

A Genève, le rabais sur les abonnements des transports publics diffère d’une commune à l’autre. Certaines municipalités, comme Satigny, en remboursent l’intégralité. D’autres, comme la Ville de Genève, n’ont aucune aide spécifique pour les titres de transport des écoliers.

Seules mesures cantonales: des rabais de 200 à 250 fr. pour l’abonnement destiné aux jeunes de moins de 25 ans.

Ton opinion