Bush accuse les Démocrates d'utiliser l'Irak comme moyen de pression
Actualisé

Bush accuse les Démocrates d'utiliser l'Irak comme moyen de pression

Le président américain George W. Bush a accusé samedi les Démocrates d'utiliser les soldats déployés en Irak comme moyen de pression, pour renforcer leur position sur les questions de politique intérieure.

«Malheureusement, certains au Congrès» tentent d'obtenir «un retrait précipité d'Irak» et «de dépenser des milliards sur des projets de politique intérieure qui n'ont rien à voir avec la guerre contre le terrorisme», a-t-il affirmé lors de son allocution radiodiffusée hebdomadaire.

«Beaucoup au Congrès affirment qu'ils soutiennent les troupes, et je les crois. Ils ont maintenant une occasion de montrer ce soutien par des actes», a-t-il dit, invitant les parlementaires à approuver sans «conditions ni retards» sa requête de financement des opérations en Irak et en Afghanistan.

Jeudi, un texte présenté par les Démocrates et réclamant le retrait d'Irak a été adopté jeudi par une Commission de la Chambre des représentants mais une résolution sur le même sujet a été repoussée au Sénat.

La Commission des dépenses budgétaires de la Chambre des représentants s'est prononcée par 36 voix contre 28 en faveur d'une date-butoir pour le retrait des troupes d'Irak, au 1er septembre 2008. Ils ont ainsi contré une menace de veto de la part des républicains.

Dans le même temps, au Sénat, après des semaines d'escarmouches, les Républicains ont facilement repoussé un texte réclamant que le retrait d'Irak commence sous 120 jours, soit à la date du 31 mars 2008. Le texte a été repoussé par 50 voix contre 48. La majorité des deux-tiers (60 voix) était requise pour l'adoption.

Ce vote laisse entendre que les Démocrates pourront faire passer leur texte devant la Chambre des représentants dans son ensemble la semaine prochaine. En revanche, il semble n'y avoir aucune chance que le Sénat adopte un texte similaire. Déjà, le Sénat avait mis des semaines à accepter de débattre de ce projet de retrait.

(ap)

Ton opinion