Bush fait une halte surprise en Irak
Actualisé

Bush fait une halte surprise en Irak

George W. Bush est arrivé en Irak pour une brève visite de cinq heures. Le chef de la Maison Blanche s'est entretenu avec le premier ministre irakien Nouri al Maliki et devait aussi rencontrer des soldats américains.

«Cela fait plaisir de vous voir», a déclaré le Premier ministre Nouri al Maliki à son hôte au palais de Bagdad où est installée l'ambassade des Etats-Unis. «Merci de m'accueillir», a répondu M. Bush tandis que les deux hommes échangeaient une poignée de mains.

Il s'agit de la seconde visite du président américain en Irak, où il s'était rendu en novembre 2003 pour fêter Thanksgiving avec des soldats.

M. Bush est accompagné dans son voyage du conseiller à la sécurité nationale Stephen Hadley, de son chef de cabinet Josh Bolten, de son conseiller Dan Bartlett et de quelques proches collaborateurs à la Maison Blanche.

Grand secret

La visite du président américain a été entourée du plus grand secret. Le chef du gouvernement irakien a été averti de l'arrivée de Bush cinq minutes seulement avant de le rencontrer, et plusieurs membres du cabinet du président américain n'étaient pas au courant du projet.

M. Bush avait réuni ses collaborateurs lundi à Camp David, la résidence présidentielle. Après le dîner, il a brusquement pris congé de son entourage et s'est envolé pour l'Irak, où son avion a atterri à l'aéroport international de Bagdad. De là, il a été transporté par hélicoptère dans la «zone verte» au centre de la capitale.

Cette visite survient au moment où l'administration américaine s'emploie à mettre tout son poids derrière le gouvernement formé récemment par M. Maliki. Ce bref séjour intervient aussi alors que les forces américaines et irakiennes s'apprêtent à lancer mercredi une vaste opération de ratissage dans la capitale. (ats)

Ton opinion