Bush ne veut pas étendre l'assurance maladie aux enfants pauvres

Actualisé

Bush ne veut pas étendre l'assurance maladie aux enfants pauvres

Le président George W.Bush a opposé son veto mercredi à un texte de loi étendant la couverture santé pour les pauvres et les enfants, a annoncé la Maison Blanche.

Une décision très risquée dont ses adversaires se sont saisis faute de pouvoir lui imposer leurs vues sur l'Irak.

C'est seulement la quatrième fois que M. Bush se sert de son veto en presque sept ans de présidence, et ce veto inquiète considérablement une partie de ses amis républicains un an avant les élections. Ces derniers s'alarment de passer aux yeux des Américains pour des élus ne se souciant pas de la couverture santé des enfants.

C'est d'ailleurs le message que leurs adversaires démocrates, qui leur ont ravi la majorité au Congrès en novembre 2006, se sont employés à véhiculer au cours des derniers jours. Pour les démocrates, le veto de M. Bush peut être un aubaine. Ils ont échoué à forcer M. Bush à un véritable désengagement d'Irak, tout au long d'une année au cours de laquelle la guerre a été la grande affaire du Congrès.

Les démocrates ont ainsi perdu beaucoup de l'estime des Américains, qui semblaient leur avoir confié pour mandat premier en 2006 de faire rentrer les soldats d'Irak, selon les sondages. (ats)

Ton opinion