Football – Irlande du Nord: But contre son camp: son club le raille sur Twitter
Actualisé

Football – Irlande du NordBut contre son camp: son club le raille sur Twitter

Martin Murray, joueur de Cliftonville (1re division nord-irlandaise), a trouvé le fond de ses propres filets, mercredi. Son équipe en a rajouté une couche, jeudi.

par
Oliver Dufour

Marquer contre son camp peut arriver à tout le monde. La honte qui envahit le joueur coupable d'un tel accident peut varier selon l'enjeu et les circonstances de l'erreur. Tout comme les moqueries des coéquipiers, adversaires ou spectateurs témoins de la scène. Mais être raillé par son propre club au grand jour sur les réseaux sociaux, voilà qui est pour le moins insolite.

C'est ce qui est arrivé au pauvre Martin Murray, engagé dans le 2e tour de la Coupe de la ligue à Belfast, mercredi soir, avec son Cliftonville FC. Opposés à Dundela, ses coéquipiers et lui se sont arrachés les cheveux lorsqu'une passe en retrait de Murray à son gardien a décollé et rebondi hors de portée du dernier rempart. Une scène directement relayée par le compte Twitter du Cliftonville FC, qui diffusait des pointages du match.

«Cliftonville 2, Dundela 1 (Martin Murray vient de marquer un autogoal depuis à peu près 30 yards (ndlr: environ 27m). Il faut le voir pour le croire.)», a rédigé le responsable du compte de micro-blogging. Heureusement pour le pauvre milieu de terrain, ce but de l'espoir pour Dundela n'a pas porté à conséquence et Cliftonville a remporté la partie.

Du coup, le responsable du compte Twitter du CFC a estimé qu'il pouvait se permettre de se moquer un peu de Murray, le lendemain après-midi. «Nous présentons nous excuses à Martin Murray pour l'avoir accusé de marquer un autogoal de 30 yards hier soir. Les ralentis de la TV indiquent qu'on était plus proche des 40 yards (ndlr: environ 36m).», a posté le petit plaisantin. A Belfast, on n'est pas près d'oublier cet incident.

Twitter, @Oliver_Dufour

Ton opinion