Buzz FM s'attaque au boss de Rouge FM et Radio Lac
Actualisé

Buzz FM s'attaque au boss de Rouge FM et Radio Lac

Un document déposé à l'Ofcom discrédite Rouge FM et Radio Lac.

«Les demandes de concessions radio que Rouge FM et Radio Lac ont parallèlement formées reposent sur une violation flagrante de la loi fédérale sur la radio et la télévision (LRTV). Celle-ci interdit l'octroi de concessions à des personnes morales dont le financement est sous contrôle étranger...» Avocats genevois, Christian Luscher et Charles Poncet ont envoyé, fin février, un dossier de onze pages à l'Office fédéral de la communication (Ofcom).

Leur mandataire? Stéphane Barbier-Muller, qui porte le projet d'une radio, Buzz FM. Leur cible? Le propriétaire français des radios vaudoise Rouge FM et genevoise Radio Lac. Chiffres à l'appui, ils tentent de démontrer qu'Hugues de Montfalcon a établi un montage financier de prise fictive de participations pour cacher la réalité à l'Ofcom Ils dénoncent aussi les pertes financières «importantes» cumulées de Radio Lac et Rouge FM, et leur impossibilité d'investir de l'argent en vue leur éventuelle nouvelle concession.

Mes Poncet et Luscher demandent à l'Ofcom de rejeter les dossiers de ces radios et de les amender. Directeur de Rouge FM, Frédéric Piancastelli critique l'attaque. «Le projet Buzz FM est tellement faible qu'ils tentent de provoquer une bagarre de caniveau. Ce n'est qu'un tissu de mensonges. Nous sommes conformes à la loi et nous allons rétorquer auprès de l'Ofcom, qui nous fait confiance depuis des années.»

Frédéric Nejad/reb

La guerre des ondes fait rage

La lutte est engagée pour obtenir des concessions radio. Pour l’arc lémanique, Buzz FM, Radio Lac, One FM, Lausanne FM, Rouge FM et Leman Local se disputent quatre places. L’Ofcom tranchera cet été. Berne doit d’abord consulter les cantons, comme l’y oblige la loi votée l’automne dernier. A Genève, le Conseil d’Etat soutient One FM et Buzz FM, estimant que Radio Lac n’est plus genevoise depuis son départ à Lausanne.

Ton opinion