Play-off - LNA: Bykov: «Mon cœur bat pour Fribourg Gottéron»
Actualisé

Play-off - LNABykov: «Mon cœur bat pour Fribourg Gottéron»

L'ancien tsar est souvent présent à Saint-Léonard, pour soutenir le club dans lequel son fils Andrei tient l'un des premiers rôles.

par
Grégory Beaud
Le mythique attaquant des Dragons (à g.) apprécie les progrès de son fiston.

Le mythique attaquant des Dragons (à g.) apprécie les progrès de son fiston.

Ce soir, les Dragons disposeront d'une première occasion de se qualifier pour la finale du championnat de LNA. Une première depuis 1994 et l'ère Slava Bykov - Andrei Khomutov.

– Slava Bykov, comment suivez-vous l'épopée actuelle de Fribourg Gottéron?

– Lorsque je suis en Suisse, je vais voir les matches à Saint-Léonard. J'étais notamment présent samedi passé pour la troisième rencontre face aux Zurich Lions.

– On a d'ailleurs vu des images où vous semblez vibrer...

– (Rires) Oui, ça me fait vraiment chaud au cœur. J'ai toujours tenu les pouces à Fribourg Gottéron, et de voir cette équipe réaliser de telles choses, ça ne peut que me réjouir. Le match de l'autre soir avec la victoire lors des tirs aux buts étaient vraiment palpitant.

– La présence de votre fils Andrei dans l'équipe ne doit pas être étrangère à cet engouement, non?

– Forcément. Mais je suis surtout content pour les fans de Fribourg qui méritent cette belle aventure.

– Comment jugez-vous les play-off d' Andrei?

– Le père vous répondrait qu'il est particulièrement fier de son fils. Le coach, lui, dirait que le développement d'Andrei est excellent et qu'il a franchi un palier cette saison.

– Samedi, l'hymne russe a retenti après son penalty victorieux.

– C'était énorme. Indescriptible. On voit que le sport n'a pas de frontière et je suis très heureux de constater qu'on l'a compris à Fribourg.

Photo: Alexandre Bourguet

McCarthy fait une croix sur sa saison

Le défenseur des Zurich Lions enchaîne les pépins. Tout juste de retour samedi pour l’Acte III de la demi-finale face à Gottéron, Steve McCarthy (31 ans) doit dire stop. A Fribourg, le Canadien s’est à nouveau blessé à l’épaule droite, celle qui le handicapait déjà depuis quelque temps. L’arrière avait été l’homme providentiel lors du succès des Zurich Lions, la saison passée. Dans le septième et dernier match de la finale contre Berne, il avait inscrit le but décisif à la fin du temps réglementaire. Steve McMcCarthy n’a pas attendu la fin des play-off pour repartir immédiatement en Amérique du Nord afin de se faire opérer.

Ton opinion