Primaire de la droite: «C'est ce qu'on appelle faire du buzz à pas cher»
Actualisé

Primaire de la droite«C'est ce qu'on appelle faire du buzz à pas cher»

Un candidat à la primaire de la droite a protesté contre le traitement médiatique dont il estime faire l'objet en quittant le plateau en pleine interview. Le présentateur n'a pas apprécié.

1 / 47
Le porte-parole de François Fillon se retrouve lui aussi épinglé par «Le Canard Enchaîné» de mercredi. Il aurait fraudé le fisc en ne payant pas tous ses impôts. (Mercredi 15 février 2017)

Le porte-parole de François Fillon se retrouve lui aussi épinglé par «Le Canard Enchaîné» de mercredi. Il aurait fraudé le fisc en ne payant pas tous ses impôts. (Mercredi 15 février 2017)

AFP
Le candidat de la droite à la présidentielle française, François Fillon, a été mis à mal par des accusations d'emplois fictifs visant son épouse, Penelope. Les Républicains ont exprimé leur soutien à Fillon. (Mardi 14 février 2017)

Le candidat de la droite à la présidentielle française, François Fillon, a été mis à mal par des accusations d'emplois fictifs visant son épouse, Penelope. Les Républicains ont exprimé leur soutien à Fillon. (Mardi 14 février 2017)

AFP
A l'issue du second tour de la primaire, c'est François Fillon qui a été plébiscité pour représenter la droite. L'ancien premier ministre a largement vaincu Alain Juppé, avec 66% des voix. (Dimanche 27 novembre 2016)

A l'issue du second tour de la primaire, c'est François Fillon qui a été plébiscité pour représenter la droite. L'ancien premier ministre a largement vaincu Alain Juppé, avec 66% des voix. (Dimanche 27 novembre 2016)

AFP

Jean-Frédéric Poisson, candidat à la primaire de la droite, a quitté mercredi soir le plateau de France 3, en pleine interview, protestant contre le traitement médiatique dont il estime avoir fait l'objet, sur le service public pendant la campagne.

En plein Soir 3, alors que le journaliste Francis Letellier commençait à l'interroger, Jean-Frédéric Poisson lui a lancé: «je ne vais pas répondre à vos questions».

Affirmant avoir eu droit à moins de temps d'antenne que ses six concurrents, le président du Parti-chrétien démocrate, crédité de 1% à 3% des voix dans les sondages, a dénoncé «la manière dont France 2 et France 3 (l')ont traité».

Alors que le journaliste lui demandait de «respecter les téléspectateurs» et commençait à lui poser des questions, M. Poisson a déclaré «je quitte le plateau» avant de s'exécuter. «C'est ce qu'on appelle faire du buzz à pas cher», lui a rétorqué Francis Letellier.

Interrogé un peu plus tard par l'AFP, le journaliste a indiqué qu'un reportage-portrait de trois minutes du député des Yvelines, successeur de Christine Boutin à la tête du PCD, avait été diffusé il y a quelques semaines, comme pour les autres candidats à la primaire. (nxp/20 minutes/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion