Centime climatique: C'est fou ce qu'on peut faire avec un centime!
Actualisé

Centime climatiqueC'est fou ce qu'on peut faire avec un centime!

Un centime et demi est prélevé par litre de carburant pour développer des projets qui limitent le CO2.

Depuis peu, des affiches fleurissent et des annonces sont insérées dans les journaux. «Comment protéger le climat à Montreux avec un seul centime?» Une question qui interpelle, intrigue et qui demande quelques explications.

Depuis octobre 2005, 1,5 centime est prélevé par litre d'essence ou de diesel importé en Suisse. Chaque année, ce sont 100 millions de francs qui sont ainsi engrangés et gérés par la Fondation Centime Climatique. Cet argent est ensuite redistribué pour faciliter la réalisation de projets permettant des économies substantielles de rejets de CO2.

Derrière le projet de Montreux, on trouve la réalisation d'un chauffage à bois permettant d'alimenter en chaleur une piscine olympique couverte, deux serres et un home médicalisé. En favorisant ce projet, ce sont près de 2000 tonnes de CO2 qui seront ainsi économisées sur cinq ans.

A Vaulruz (FR), le projet concerne des mesures d'assainissement d'une maison de deux logements.

Les réalisations sont nombreuses, comme par exemple un réseau de chauffage à distance à Bulle, une installation de compostage à Lavigny (VD) qui produit du biogaz utilisable comme carburant ou encore le chauffage de serres horticoles en Valais.

La fondation est également active à l'étranger, puisqu'elle soutient des projets qui permettent l'obtention de certificats de Kyoto. Dans ce cadre, ces économies de CO2 réalisées hors de nos frontières sont imputées à la Suisse.

Jean-Bernard Mani

Ton opinion