Football: C'est l'heure de vérité pour le Borussia et ses Suisses
Actualisé

FootballC'est l'heure de vérité pour le Borussia et ses Suisses

Actuel 3e de la Bundesliga, le Dortmund de Lucien Favre joue gros mardi soir contre le PSG, en 8es de finale aller de la Champions League.

par
Brice Cheneval
Manuel Akanji et ses coéquipiers reçoivent Paris mardi en match aller.

Manuel Akanji et ses coéquipiers reçoivent Paris mardi en match aller.

Keystone/AP/Martin Meissner

Certes, le Borussia Dortmund ne vise pas la victoire finale en Europe et ne part pas favori face au Paris Saint-Germain, d'autant moins qu'il sera privé de son capitaine blessé, Marco Reus. Mais une piteuse élimination pourrait entraîner d'importantes conséquences chez les «jaune et noir».

À commencer par un changement d'entraîneur. Après une première saison prometteuse, le Vaudois Lucien Favre, 62 ans, ne jouit plus d'une cote immaculée au BVB. Son équipe est trop irrégulière et si elle peut se reposer sur une attaque de feu (la meilleure de la Bundesliga), sa défense inquiète.

«J'ai rarement eu une équipe avec autant de difficultés. Je ne parviens pas à m'expliquer notre ­fébrilité défensive récurrente», a-t-il dit récemment. En sursis depuis des semaines, Favre n'a plus de marge de manœuvre.

Akanji dans le dur

Manuel Akanji, lui, en a de moins en moins. Dans le dur en ce moment, le défenseur zurichois, 24 ans, n'est plus indiscutable. Et l'arrivée d'Emre Can, milieu capable d'évoluer à l'arrière, n'est pas de nature à lui enlever de la pression.

Reste Roman Bürki. Le portier bernois de 29 ans discute avec ses dirigeants pour prolonger son contrat, qui prendra fin en 2021. Il semble indétrônable, mais serait bien inspiré de sortir deux gros matches pour éviter que le doute s'installe.

Contre Paris et ses stars, on saura si Dortmund est capable de se densifier ou s'il est voué à s'embourber dans ses carences. Auquel cas, la «Swiss Touch» pourrait bien en prendre un sérieux coup dans la Ruhr.

Ton opinion