retrouvailles: «C'est la seule pour qui j'ai éprouvé un désir sexuel»
Actualisé

retrouvailles«C'est la seule pour qui j'ai éprouvé un désir sexuel»

Pedro Almodovar et Penélope Cruz étaient à Cannes mardi pour présenter le film «Etreintes brisées». Le cinéaste en a profité pour encenser sa star.

par
Winnie Covo
Cannes

«Penélope est la seule femme pour qui j'ai éprouvé du désir sexuel», explique le réalisateur espagnol aux caméras de la télé du festival. «C'est vrai que notre relation s'est construite de façon variée, mais dès que je l'ai vue dans «Jamòn Jamòn» (n.d.l.r.: en 1993) j'ai su que cette actrice était faite pour que la dirige.»

Pedro Almodovar est inconditionnellement fou de Penélope Cruz et cette quatrième collaboration sur grand écran semble en être la preuve. «Etreintes brisées», présenté en compétition officielle, conte l'histoire d'un réalisateur devenu aveugle qui ne se remet pas de l'amour passionnel qu'il ressentait pour son actrice, Penélope Cruz donc. Transfert de la part du réalisateur? Sûrement.

L'actrice Bianca Portillo, également à l'affiche du long-métrage, commente: «Ils ont une relation qui a quelque chose d'admirable et moi-même j'éprouve une certaine admiration pour Penélope, qui ne la ressentirait pas! Leur relation est tellement magique que rien que le fait de les côtoyer devient magnifique.»

Quant à Penélope Cruz, interrogée sur la relation professionnelle qu'elle entretient avec Almodovar, elle répondra sobrement (l'actrice ayant été victime d'une intoxication alimentaire, elle n'était clairement pas au mieux de sa forme): «Nous sommes amis depuis que j'ai 18 ans, nous avons une relation très forte, mais il reste un mystère pour moi.» Et d'ajouter en conférence de presse: «J'ai de la chance que Pedro mette de nouveau sa confiance en moi et ce personnage entre mes mains.»

Les deux amis ne sont pas prêts de se quitter puisqu'ils collaboreront encore dans le film à venir, «La Piel que habito».

Ton opinion