Actualisé

Paris (F)«C'est le visage de l'homophobie»

Wilfred a été agressé avec son compagnon le week-end dernier dans la capitale française. Il a posté la photo de son visage tuméfié pour alerter sur la multiplication des actes homophobes.

par
cga
Wilfred s'est vu prescrire 10 jours d'incapacité totale de travailler.

Wilfred s'est vu prescrire 10 jours d'incapacité totale de travailler.

Wilfred de Bruijn est homosexuel. C'est pour cette raison qu'il s'est fait agresser dans les rues de Paris dans la nuit de samedi à dimanche. Le jeune homme marchait avec son compagnon dans un quartier populaire de la capitale française lorsqu'il a été pris à partie. Wilfred a posté sur sa page Facebook une photo de son visage rouge de sang et tuméfié par les coups qu'il a reçus. Il s'agit d'une agression homophobe selon les premiers éléments de l'enquête.

Os cassés

Il a accompagné le cliché de cette explication: «Désolé de vous montrer ça. C'est le visage de l'homophobie. La nuit dernière, dans le XIXe arrondissement à Paris, Olivier et moi nous sommes fait violemment agresser, simplement parce que nous marchions bras dessus, bras dessous.

Je me suis réveillé dans une ambulance couvert de sang. Une dent me manquait et j'avais des os cassés autour des yeux. Je suis à la maison maintenant. C'est très triste. Olivier prend soin de moi. J'ai un arrêt de travail pour au moins dix jours.»

«Comme un ballon de foot»

Contacté par le site français de 20 minutes, Wilfred, 38 ans, a justifié son acte: «Je veux que ça se sache. On s'est posé la question... C'est vrai que ce n'est pas de très bon goût».

C'est finalement son ami, Olivier, 23 ans, qui donne des précisions sur l'agression puisque pour Wilfred, c'est le «trou noir»: «Ça a été très rapide. J'ai simplement entendu: 'Ah des homosexuels' et j'ai été frappé au visage à six reprises». Olivier explique que les agresseurs ont pris la tête de son ami «pour un ballon de foot».

Le couple raconte avoir pris la décision de médiatiser leur agression, la première en 10 ans à Paris, pour que les anti-mariage pour tous se sentent «mal à l'aise face à cette photo».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!