Ambassadeur de l'énergie: «C'est maintenant qu'il faut sauver la Terre»
Actualisé

Ambassadeur de l'énergie«C'est maintenant qu'il faut sauver la Terre»

L'ex-Mister Suisse et agriculteur Renzo Blumenthal est confiant quant à notre avenir. Il trouve néanmoins que nous devrions déployer plus d'efforts pour protéger l'environnement et économiser l'énergie.

par
Stephanie Sigrist

«J'exerce une profession ancrée dans le terroir et je suis resté fidèle à moi-même», répond Renzo Blumenthal à la question de savoir pourquoi, contrairement à la plupart des vainqueurs des élections de Mister Suisse, il n'a jamais été réduit à sa seule apparence et a toujours été pris au sérieux par le grand public.

Pendant son année de règne et durant la décennie qui a suivi, il n'a également que très rarement été accueilli en termes négatifs ou réprobateurs dans les colonnes des journaux, dans tout le pays. «Beaucoup de gens me considèrent comme un Suisse normal, qui comme tout le monde vaque à ses tâches quotidiennes», suppose l'agriculteur. Depuis son élection au titre de plus bel Helvète, il y a onze ans, il travaille comme modèle à titre accessoire. Avant certaines votations importantes, on a demandé à plusieurs reprises son opinion au Grison. En automne 2014, il a annoncé qu'il pourrait envisager de se porter candidat au Conseil national lors des élections de 2019. «Si quelque chose me tient à cœur, je m'exprime volontiers à son sujet», précise l'agriculture. Il n'éprouve aucune gêne à cet égard.

«La Suisse disposerait des ressources nécessaires pour faire progresser les énergies renouvelables»

Mister Suisse 2005 est l'un des ambassadeurs de l'Energy Challenge 2016. «Le thème gagne chaque jour en importance et je pense que la promotion des énergies renouvelables, en Suisse, est actuellement encore trop timide», estime Renzo Blumenthal, qui dans sa ferme, à Vella (GR), produit de l'énergie solaire pour 15 ménages. «Quand j'ai voulu installer les cellules solaires sur mon toit, j'ai d'abord dû patienter sur une liste d'attente. Cela signifie que dans certains cas ou dans certaines circonstances, il faut attendre cinq ans pour que la Confédération apporte son soutien financier à un projet», explique le Grison. «Pourtant, la Suisse disposerait des ressources nécessaires pour faire progresser les énergies renouvelables.» Sa «collaboration» avec la nature dans le cadre de sa profession l'a sensibilisé très tôt à la nécessité de protéger l'environnement.

Éveiller la conscience environnementale de ceux qui viendront après nous

Comment Renzo Blumenthal économise-t-il de l'énergie au quotidien ? «Pour l'alimentation, je privilégie les produits de la région et nous cultivons nous-mêmes nos fruits et légumes.» Par le passé, lorsqu'il livrait des produits provenant du magasin bio de sa ferme à des ménages de la région, il se déplaçait avec un véhicule électrique. Les thèmes de la protection de l'environnement et des économies d'énergie sont également importants aux yeux de sa femme. «Elle économise aussi un maximum d'énergie. Elle m'a récemment raconté qu'elle allait jusqu'à utiliser chaque sachet de thé deux fois», rapporte cet ami de la nature de 39 ans.

Le couple aimerait aussi transmettre ces valeurs à sa progéniture et aux jeunes : «Il faut que mes enfants se rendent compte que c'est maintenant qu'ils doivent prendre soin de la Terre, et non une fois qu'il sera trop tard», explique Renzo Blumenthal. «Depuis qu'ils sont petits, nous leur avons appris que l'on ne devait pas laisser couler l'eau quand on se brosse les dents, par exemple, ni oublier d'éteindre la lumière en quittant une pièce», ajoute ce père de trois enfants.

À la fin de cette année, l'ex-Mister Suisse fêtera ses 40 ans. À quelques mois de franchir ce fameux cap, il est de plus en plus préoccupé par l'avenir de sa famille, de la Suisse et de la planète. Ses prévisions suggèrent toutefois qu'il a confiance en l'avenir : «La Terre survivra à chacun d'entre nous.»

L'Energy Challenge 2016 est une campagne nationale lancée par Suisse énergie et l'Office fédéral de l'énergie. Elle traite des sujets liés à l'efficience énergétique et aux énergies renouvelables. En tant que partenaire média, «20 minutes» se penchera sur la thématique durant six mois avec des graphiques, des reportages et des interviews.

Ton opinion