Mordu par un requin: «C'est moi qui lui ai donné un coup de tête!»
Actualisé

Mordu par un requin«C'est moi qui lui ai donné un coup de tête!»

Un surfeur australien attaqué sur une plage de Newcastle n'en veut pas du tout à son «agresseur». Il affirme être le seul responsable du comportement violent du squale.

Paul Kennedy a eu de la chance mais estime qu'il est le seul responsable de cette attaque.

Paul Kennedy a eu de la chance mais estime qu'il est le seul responsable de cette attaque.

Paul Kenny, 51 ans, a été attaqué samedi matin par un requin au large de Samurai Beach après une longue session de surf. Attrapé au bras par l'animal, l'Australien n'a pourtant rien à reprocher au squale qui a bien failli lui déchiqueter un membre: «Je suis allé attraper la dernière vague, j'ai baissé la tête et j'ai accidentellement frappé le requin sur le nez»

«J'étais dans son monde. Il ne faisait que s'occuper de ses affaires et je lui ai donné un coup de tête, alors il a répliqué.», a déclaré M. Kenny à Australian Associated Press depuis son lit à l'hôpital après avoir reçu près de 20 points de suture au biceps droit. Au milieu des remous, le surfeur n'avait aucune idée de ce qui se trouvait juste en-dessous de lui.

Attiré par une carcasse de cachalot

Après ce coup de tête involontaire, le requin s'est immédiatement accroché au bras droit de l'Australien pour ne plus le lâcher. «Alors j'ai commencé à le frapper et à le frapper encore pour l'enlever», raconte le surfeur chevronné qui se trouvait alors à cinquante mètres du rivage.

De retour sur la plage, des témoins de l'attaque ont alors aidé Paul Kenny à sortir de l'eau et à se bander le bras couvert de sang. Il a ensuite été transporté à l'hôpital. La plage n'avait rouvert que le vendredi précédent: une grande carcasse de cachalot décomposée s'était échouée sur la plage voisine et a dû être évacuée. Un mets qui a probablement attiré les requins dans la zone. (20 minutes)

Ton opinion