Vancouver 2010 - Descente dames: C'est parti pour «Vonn-Couver»
Actualisé

Vancouver 2010 - Descente damesC'est parti pour «Vonn-Couver»

Elle était attendue, elle n'a pas déçu! L'Américaine Lindsey Vonn a écrasé la concurrence, mercredi à Whistler Creek, décrochant l'or escompté.

par
Marc Fragniere
Whistler Mountain

Seule descendeuse à maîtriser les skis masculins, l'Américaine a outrageusement dominé une descente olympique qui a tourné au casse-pipe. Sur une Franz's Downill cabossée de toutes parts, la leader du général de la Coupe du monde a assommé la concurrence. Unique skieuse à avoir battu Vonn en descente cette saison, l'Allemande Maria Riesch a été pointée à plus de deux secondes. Autre rivale déclarée de la reine de la vitesse, Anja Pärson n'a pas rallié l'arrivée. Victime d'un crash monstrueux après un envol vertigineux sur le dernier saut, la Suédoise a mis du temps à se relever. Pas sûr que la skieuse de Tarnaby ne prenne le départ du super-combiné jeudi.

Au final, seule une autre Américaine a pu rivaliser avec Lindsey Vonn, la fantasque Julia Mancuso n'a concédé que 56 centièmes à la skieuse de Vail. Derrière les Américaines, le trou a été béant. Ainsi l'Autrichienne Elisabeth Goergl, médaillée de bronze, a concédé 1 seconde 46 à la lauréate du jour. Une valise, comme on dit dans le jargon. Meilleure Suissesse, Fabienne Suter a terminé 5e, à près de deux secondes. Tandis que les autres athlètes battant pavillon helvétique étaient rejetées au-delà du top 10, Dominique Gisin s'est fendue d'une abominable cabriole dans le mur d'arrivée.

«Il n'y avait aucun endroit régulier à l'heure de négocier l'élan du saut. Déjà à l'entraînement, je n'avais pas réussi à trouver un passage pour entreprendre ce saut», a déclaré l'Obwaldienne à l'interview.

Commune à l'arrivée des descentes dames et messieurs, la dernière bosse a été fatale à d'autres filles. Prévu 60 m plus loin, cet envol a posé des problèmes à des concurrentes peu habituées à ce genre de facéties, surtout après 1 minute 40 de course.

Dominique Gisin chute lourdement

L'Obwaldienne est violemment tombée à 400 mètres de l'arrivée. Déséquilibrée lors de l'avant-dernier saut, Gisin a complètement manqué sa réception. «Je vais bien. Je suis un peu secouée, car ma tête a heurté la neige lors de ma chute, mais le reste de mon corps et surtout mon genou, sont en ordre», a-t-elle rassuré.

Les déclarations:

Fabienne Suter (5e/au micro de la TSR): «Je suis évidemment déçue. J'ai commis de grosses fautes durant ma descente et à ce niveau cela ne pardonne pas. J'étais très nerveuse ce matin, mais au départ, ce stress avait déjà disparu. Il me reste maintenant le super-G pour aller chercher une médaille.»

Nadia Styger (11e): «Sur cetet piste très bosselée, je n'ai jamais réussi à tenir ma ligne. Je n'étais pas trop nerveuse, mais l'arrêt de la course consécutif à la chute de Dominique Gisin, qui s'était élancée juste devant moi, m'a un peu perturbée. Il n'y avait pas photo, la vraie championne aujourd'hui, c'est bien Lindsey Vonn.»

Dominique Gisin (éliminée après une grosse chute): «Je vais bien. Je suis un peu secouée car ma tête a heurté la neige lors de ma chute, mais le reste de mon corps et surtout mon genou, sont en ordre. Dès le moment où jai chuté, je me suis sentie comme un pantin sur la piste. Je suis très déçue. J'ai tout essayé, mais aujourd'hui il n'y avait rien à faire.»

Ton opinion