Actualisé

Accident de zorbing«C'était comme dans une machine à laver»

Le miraculé, qui a survécu à un terrible accident de zorbing ayant coûté la vie à son ami en Russie, a raconté pour la première fois le cauchemar d'être enfermé dans une boule en PVC.

par
Olivia Fuchs

Le 3 janvier dernier, Denis Bourakov, 27 ans, et Wladimir Scherbow âgé de 33 ans devaient dévaler une pente enneigée d'une montagne en Karatchaevo-Tcherkessie (Caucase russe), dans un «zorb», une boule en PVC transparente. Mais la sphère n'a pas suivi le trajet prévu, tombant sur des rochers puis dans une gorge avant de finir sa course, un kilomètre plus loin, sur un lac enneigé. L'accident a été filmé et mis en ligne sur YouTube. M. Bourakov est décédé de ses blessures tandis que son ami a été hospitalisé pour une légère commotion.

Sans cris

Pour la première fois, Wladimir Scherbow est revenu sur le cauchemar qu'il a vécu, dans une interview accordée à «The Sun». «Nous avons été projetés contre les murs de la boule, nous ne pouvions plus parler et on s'est mis à tourner de plus en plus vite», raconte le trentenaire. Selon ce dernier, les deux amis ont tenté de garder le contact visuel: «La peur pouvait se lire dans nos yeux, mais on n'a pas crié.»

Sangles cassées

Le Russe raconte ensuite qu'ils se sont aperçus que quelque chose n'allait pas lorsque le «zorb» a dévié de sa trajectoire: «J'ai dit à Denis de ne pas se faire de soucis, mais il était de plus en plus nerveux. C'est comme si nous étions dans une machine à laver.» Selon Wladimir Scherbow, les sangles de sécurité ont lâché une minute. C'est à ce moment-là que son ami aurait perdu conscience: «On a dû s'entrechoquer parce que Denis avait une blessure au-dessus du sourcil.»

«Tiens bon!»

Les deux hommes se sont finalement fait éjecter de la boule. Denis Bourakov avait le dos fracturé. Wladimir Scherbow portait une protection dorsale ce qui lui a probablement sauvé la vie. Il s'en est sorti avec une commotion et des hématomes. «J'ai ouvert les yeux et j'ai vu le zorb et la neige. Respirer me faisait mal et il y avait du sang qui sortait de ma bouche», raconte-t-il. Denis était juste à côté de lui et criait: «Quand les secours sont arrivés, je lui ai dit de tenir le coup.» Mais son ami est décédé avant d'arriver à l'hôpital.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!