Shaquille O'Neal: «C'était comme de gagner le championnat de NBA»
Actualisé

Shaquille O'Neal«C'était comme de gagner le championnat de NBA»

Shaquille O'Neal a donné un DJ set fin septembre 2015 à TomorrowWorld à Atlanta. Il revient sur cette expérience.

par
Fabien Eckert
Le Shaq sest éclaté aux platines. Autant que quand il était basketteur.

Le Shaq sest éclaté aux platines. Autant que quand il était basketteur.

Il a marqué l'histoire du sport de son empreinte. Shaquille O'Neal a été, durant près de vingt ans, l'un des meilleurs basketteurs au monde. Ce qu'on sait moins en revanche, c'est que le colosse américain de 2m16 est aussi un mordu de deejaying. Et ce depuis près de trente ans! Il a eu le déclic en 1986, durant un concert de Public Enemy. Depuis lors, il a toujours mixé pour lui ou pour des amis dans son studio personnel. Fin septembre, le Shaq a atteint le Graal pour tout DJ: jouer à TomorrowWorld, franchise de célébrissime Tomorrowland belge.

«J'y suis arrivé par accident. C'est ma copine qui m'y avait emmené l'an dernier. J'avais été scotché. C'est comme si j'avais à nouveau 12 ans», a dit l'ex-icône des Lakers de Los Angeles à Vice Sports. Il y avait rencontré un des boss du festival. Il lui avait fait part de son vœu d'y jouer: «Parce que c'est une nouvelle façon de se connecter aux gens. C'est fun et un nouveau but à atteindre.» Le responsable avait cru a une blague et avait demandé à écouter une démo. Bingo!

Vendredi 25 septembre 2015, donc, l'ex-basketteur, 43 ans, s'est retrouvé face à un public compact sur une petite scène. La mayonnaise a pris tout de suite grâce à un savant mélange de titres trap et hip-hop. Au lendemain de son set, les critiques étaient dithyrambiques sur Twitter. Shaquille a lui aussi pris son pied. «Tu sais ce que ça m'a rappelé, toute cette énergie? C'était comme de gagner le championnat de NBA», a-t-il confié à sa sortie de scène, fatigué.

Vendredi 25 septembre 2015, donc, l'ex-basketteur, 43 ans, s'est retrouvé face à un public compact sur une petite scène. La mayonnaise a pris tout de suite grâce à un savant mélange de titres trap et hip-hop. Au lendemain de son set, les critiques étaient dithyrambiques sur Twitter. Shaquille a lui aussi pris son pied. «Tu sais ce que ça m'a rappelé, toute cette énergie? C'était comme de gagner le championnat de NBA», a-t-il confié à sa sortie de scène, fatigué.

Ton opinion