Football - Ça a chauffé à la sortie de la Tuilière
Actualisé

FootballÇa a chauffé à la sortie de la Tuilière

Les supporters de Lausanne et de Grasshopper, ainsi que la sécurité de l'enceinte vaudoise, se sont virilement confrontés au terme de la partie de Super League.

par
Sport-Center

Sur le pré, une partie plutôt bon esprit s'est terminée sur le score de 3-1 pour le LS contre GC. Par contre, tant l'arbitre que quelques spectateurs ont semble-t-il trouvé le bel après-midi vaudois un peu trop tranquille. Le directeur de jeu, M. Alain Bieri, a sifflé deux penalties, brandi huit cartons jaunes (plus un pour l'entraîneur assistant de Lausanne) et expulsé un joueur vaudois. C’est beaucoup, mais ça peut arriver.

Par contre, ce qui ne devait pas se passer, ce sont les heurts qui se sont produits quelques minutes après la rencontre. Des «supporters» zurichois et vaudois se sont croisés à la sortie du stade et ont décidé d’en découdre. Des objets ont volé, des ceintures ont été sorties, mais la sécurité, ainsi que les forces de l’ordre, ont pu s’interposer in extremis.

Les deux camps se sont échangé quelques coups, mais la police et l’entreprise chargée de la sécurité de l’enceinte des Plaines-du-Loup ont réussi à contenir les bagarres qui menaçaient, tout comme les dégâts. Le bilan est heureusement moindre côté humain: pas mal d’yeux qui ont pleuré, la maréchaussée ayant utilisé du gaz lacrymogène à foison.

Des vitres d'un car postal réquisitionné pour emmener certains «fans» à la gare de Lausanne ont été en revanche cassées, selon un témoin. L'engin aurait également été sprayé par les fauteurs de troubles zurichois, qui auraient également craché sur le chauffeur.

Ton opinion

46 commentaires