Actualisé 24.11.2008 à 20:21

Etat-Unis

Ça balance à Albuquerque...

Quand il s'agit de faire appliquer la loi et de lutter contre le crime, la police d'Albuquerque ne s'embarrasse pas de scrupules.

Elle a lancé une campagne de recrutement d'»indics» auprès de «ceux qui traînent avec la racaille».

Dans un encart publicitaire publié dans le journal de cette métropole du Nouveau-Mexique (sud-ouest des Etats-Unis), on peut notamment lire: «Arrondissez vos fins de mois! Utilisation de drogue et casier judiciaire chargé sont un plus».

Le capitaine Joe Hudson a précisé qu'en l'espace de deux jours, la police a reçu plus de 30 candidatures. Il a ajouté sans plus de détail que l'un des tuyaux fournis par l'une de ces «balances» avait conduit à un «gros poisson».

Un informateur dont les tuyaux aident les policiers à serrer un dealer peut empocher 50 dollars (39,5 euros). Un renseignement sur un suspect dans une affaire de meurtre rapporte jusqu'à 700 dollars (554 euros).

Mais ce n'est pas la première fois que la police d'Albuquerque a recours à la publicité. Il y a dix ans, le service avait reçu tellement de demandes qu'il avait été contraint de fermer son standard pendant quelque temps. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!