«TOI ET MOI... ET DUPREE»: ça, c'est du boulet!

Actualisé

«TOI ET MOI... ET DUPREE»ça, c'est du boulet!

Comment vivre heureux à deux... mais avec un boulet?

C'est bien la question que pose cette petite comédie américaine sans prétention aucune. Sauf peut-être de remettre au goût du jour la charmante Kate Hudson, fille de Goldie Hawn, et sa jolie chevelure très blonde. Dans «Toi et moi... et Dupree», c'est exactement ça: elle est Molly, très blonde, très jolie, et de bonne famille. Son mari, c'est Carl (Matt Dillon), qui travaille dans la boîte de son multimilliardaire de beau-père, joué par Michael Douglas (qui, en l'occurrence, se tape un bon coup de vieux).

Alors voilà, les deux fous amoureux se marient. On dirait même que ça ne fait que deux jours qu'ils sont ensemble tellement ils se bécotent niaisement. Mais ça, c'est une autre affaire. De retour de lune de miel, tout va changer lorsque Dupree (Owen Wilson), le meilleur ami de Carl, leur demande de l'héberger le temps qu'il retrouve du boulot...

C'est là qu'intervient la notion de boulet. Car Dupree est un vrai boulet. Celui qui s'incruste, rote, dort nu sur le canapé et s'abonne à des chaînes câblées très, très chères. Ce qui donne lieu à des situations cocasses parfois vraiment drôles, il faut le dire. Le reste tient du réchauffé, mais, avec des chips et une bonne bière, ça passe tout seul!

Elsa Duperray

D’Anthony et Joe Russo, avec Owen Wilson, Kate Hudson, Matt Dillon

Ton opinion