Tempêtes en Suisse: «Ça part de nulle part et tout à coup ça explose»
Actualisé

Tempêtes en Suisse«Ça part de nulle part et tout à coup ça explose»

Meteonews recommande de garder un œil sur son radar, car des cellules pourraient éclater sans crier gare.

par
xfz/dri

Tempête de grêle dans la région de Soleure.

Une première vague d'orages a éclaté sur Lausanne, jeudi vers 15 heures. Elle s'est ensuite déplacée sur la Côte, puis sur le canton de Neuchâtel. Les températures ont dès lors baissé, et le risque de connaître des événements de grande intensité a diminué.

Des orages de pluie, voire de grêle, étaient néanmoins attendus, tout en rendant difficile de prévoir dans quelles zones ils se produiraient. «A l'heure actuelle, les modèles courent après la réalité et l'évolution est très rapide. De plus, les cellules apparaissent de façon très locale. Pour faire simple, il y aura des orages, mais pas pour tout le monde», a commenté le météorologue Frédéric Glassey.

Les fortes pluies ont occasionné des inondations à différents endroit du pays. A Genève, le trafic a été perturbé dans le quartier de la Jonction, en raison d'une accumulation d'eau.

Inondation à la Jonction

A Yverdon, plusieurs véhicules se sont retrouvés bloqués sous le pont William. Un scénario similaire s'est également produit dans un passages sous-voie à Ependes.

Orage à Pomy (VD)
Passage sous voies à Ependes

En Romandie, c'est l'Ouest-lémanique qui devait être le plus touché durant la soirée. Mais, le reste du bassin n'était pas à l'abri pour autant... du moins jusque vers 21 h. «Je conseille à tout le monde de garder un œil sur l'évolution que propose notre radar. C'est encore le moyen le plus fiable pour suivre la situation en direct», poursuit Frédéric Glassey.

Et Frédéric Glassey de conclure: «d'un point de vue météorologique, nous vivons des heures très chaotiques... ça part de nulle part, et tout à coup ça explose. Des orages sont attendus, mais où, combien et comment demeurent les grandes questions.»

La Suisse alémanique sous la grêle

Comme la veille, le nord de la Suisse, notamment les cantons de Bâle et Zurich, ont connu des orages les plus violents, puisque la chaleur était encore bien présente en fin d'après-midi. Le risque de précipitation était présent jusqu'aux alentours de 23 heures.

La grêle a notamment frappé le canton de Soleure en début de soirée, donnant à nouveau lieu à des images impressionnantes.

La grêle à Soleure

Dans le village de Lostorf (SO), la grêle a formé une bande de glace de 100 mètres de long comme le rapporte le journaliste Stefan Borner à 20 Minuten: «Je n'en croyais pas mes yeux. J'étais au volant et j'avais un peu peur en roulant sur la glace.»

Ton opinion