«Planes»: Ça plane pour Dusty, le roi de la vitesse
Actualisé

«Planes»Ça plane pour Dusty, le roi de la vitesse

Personnages attachants et compétition riche en rebondissements font le succès du spin-off de «Cars».

par
Marine Guillain

Les studios Disney prennent de la hauteur, substituant à l'univers de la course automobile de «Cars» celui de la compétition aérienne. Dans «Planes», le jeune champion de course avide de gloire Flash McQueen laisse sa place à Dusty. Cet avion épandeur est las de disperser de l'engrais sur les récoltes. Il ne rêve que de participer au grand rallye du Tour du ciel. Avec l'aide de ses amis, il va parvenir à se qualifier pour cette célèbre course autour du Globe, durant laquelle il devra lutter contre de redoutables adversaires, mais aussi contre... son vertige!

L'univers de la compétition avec son lot de réussites, de déceptions, de doutes et de suspense fonctionne bien dans les films d'animation. Seul problème: le genre commence à s'essouffler. Avec Flash McQueen, puis Dusty et bientôt Turbo (un escargot passionné de course automobile), il semble que l'on revive encore et toujours la même histoire, où seuls les héros diffèrent.

«Planes»

De Klay Hall. Sortie le 9 octobre. **

Ton opinion