Mali: «Ça sent la fin» pour l'otage franco-suisse
Publié

Mali«Ça sent la fin» pour l'otage franco-suisse

La famille de Sophie Pétronin, otage au Sahel, envisage désormais le pire après avoir reçu une nouvelle vidéo alarmante de la part des ravisseurs de la septuagénaire.

Sébastien Chadaud-Pétronin, fils de Sophie Pétronin, l'otage franco-suisse détenue au Mali depuis près de deux ans, a indiqué à l'AFP lundi avoir visionné un nouveau message en vidéo très alarmant des ravisseurs, qui lui fait craindre pour la vie de sa mère.

Dans cette nouvelle vidéo «sortie hier (dimanche) et qu'il a visionnée vers 20H00, en compagnie de son père Jean-Pierre Pétronin, 65 ans, l'otage française n'apparaît pas.

«C'est uniquement un message des gens qui la détiennent, on la voit en photo, elle est sur fond d'écran, et elle est alitée», a précisé son fils. «Ce qui est dit est extrêmement préoccupant». «Ça sent la fin, ça sent le sapin», a ajouté le fils de l'otage. «On est lucide, a-t-il poursuivi, ça va mal, ça va de plus en plus mal, et on ne sait même pas si dans l'urgence on va pouvoir la sauver».

L'appel à l'aide de Sophie Pétronin, prisonnière des djihadistes au Mali

Il a ajouté que les «diverses personnes spécialistes», sans plus de précisions, qui ont analysé cette vidéo «nous demandent de nous armer de courage», a souligné M. Chadaud-Pétronin qui dit être en contact avec le Quai d'Orsay.

La dernière vidéo où apparaissait l'otage de 73 ans, longue de 7 minutes, avait été reçue mi-juin. Elle y apparaissait très fatiguée et le visage émacié, et en appelait au chef de l'État.

La septuagénaire qui, au moment de son enlèvement à Gao (nord Mali), le 24 décembre 2016, dirigeait une association vaudoise d'aide aux orphelins, affirmait dans sa dernière vidéo redouter de devenir une otage sacrifiée après avoir été une otage oubliée. (20 minutes/afp)

Ton opinion