Laura Haddock a adoré jouer dans Downton Abbey

Publié

Laura Haddock«Ça va bouger à Downton Abbey»

À l’affiche du film «Downton Abbey: Une nouvelle ère», Laura Haddock incarne une diva capricieuse aux antipodes de sa personnalité.

par
Henry Arnaud, Los Angeles
La comédienne anglaise Laura Haddock, 36 ans, est maman de deux enfants.

La comédienne anglaise Laura Haddock, 36 ans, est maman de deux enfants.

imago/Independent Photo Agency

Depuis l’âge de 15 ans, l’actrice anglaise enchaîne les petits rôles à la télé dans «Luther» ou «White Lines» comme au cinéma dans «Les gardiens de la galaxie» et «Transformers: The Last Knight». Mariée durant six ans jusqu’en 2019 avec le comédien Sam Clafin de la saga «Hunger Games», Laura Haddock, 36 ans, a un planning chargé pour 2022 à commencer par le nouveau film «Downton Abbey: Une nouvelle ère» au cinéma dès mercredi 27 avril 2022.

Comment présenter votre personnage dans ce second film «Downton Abbey»?

L’action se passe en 1928. J’incarne Myrna Dalgleish, une star du cinéma muet qui arrive à Downton Abbey car le lieu va servir pour le tournage d’un film. Il y a donc un décalage total entre les personnages connus et adorés de «Downton Abbey» et cette actrice que j’incarne. Cela donne du piment à l’intrigue et chamboule le quotidien des héros que l’on connaît depuis les débuts de la série culte. Ça va bouger à Downton Abbey.

Ressemblez-vous à cette diva que vous incarnez?

Certainement pas. Elle a une énergie différente de la mienne. Ne s’excuse jamais, considère que tout lui est dû… mais je comprends sa personnalité. Même si je n’aurais jamais été comme elle, c’est mon travail de trouver des points communs. Peut-être que Myrna agit comme une diva pour cacher ses doutes et insécurités. J’ai de l’empathie pour elle.

Vous avez incarné des rôles forts récemment dans des séries comme «The Capture» sur StarzPlay et «White Lines» sur Netflix. Comment choisissez-vous vos projets?

Quand j’ai commencé à auditionner à 20 ans après mes études d’arts dramatiques, j’étais juste contente de décrocher un job. Avec les années, on devient plus sélectif et surtout on organise ses priorités. J’apprécie de moins en moins la nécessité de voyager ou de me déplacer pour un tournage. L’idée d’être à Londres chez moi avec mes enfants est numéro 1 sur ma liste.

Vous avez deux enfants, Pip, 6 ans et Margot, 4 ans. Est-ce qu’ils vous suivent sur les plateaux?

J’essaye de naviguer entre ma carrière et ma vie de mère comme toutes celles qui ont des enfants. Cela n’est pas plus simple ou plus compliqué quand on est comédienne, juste différent car je peux devoir m’absenter pendant plusieurs semaines non-stop puis être très présente quand je ne tourne pas.

Ton opinion

5 commentaires