Genève: Cabines téléphoniques en pleine reconversion
Actualisé

GenèveCabines téléphoniques en pleine reconversion

Les fameux postes de téléphone vont bientôt disparaître totalement du paysage. Quatre seront transformés en Ville de Genève.

par
leo
Entre 2004 et 2016, le nombre d'appels depuis les cabines a chuté de 95%.

Entre 2004 et 2016, le nombre d'appels depuis les cabines a chuté de 95%.

Keystone/Peter Klaunzer

Il n'en reste plus que 35. Les dernières cabines téléphoniques de Swisscom au bout du lac vont être démantelées en septembre. Elles seront toutes rasées à l'exception de quelques unes, relate la «Tribune de Genève». La Ville de Genève compte en effet en réhabiliter quatre. Gérées par la Chambre de l'économie sociale et solidaire, elles deviendront des espaces d'information et d'animation, notamment pour promouvoir la transition écologique.

D'autres communes genevoises, comme Gy ou Versoix, ou villes romandes, comme Sion, Morges ou Moudon, ont également reconverti des cabines. Certaines sont devenues des bibliothèques de rue ou des boîtes d'échange. Swisscom n'a plus l'obligation légale de maintenir ses cabines dans chaque localité du pays depuis le 1er janvier 2018. Dans le canton de Genève, en 2000, on en comptait encore 875.

La deuxième vie des cabines Swisscom

De moins en moins utilisées avec l'arrivée des téléphones portable, 90% d'entre elles ont depuis disparu, explique Swisscom.

Ton opinion