Australie - santé: Caca d'oie et slogans trash contre la fumée
Actualisé

Australie - santéCaca d'oie et slogans trash contre la fumée

L'Australie renforce sa législation sur le tabac en imposant aux cigarettiers des paquets aussi peu ragoutants que possible.

Avec une législation déjà parmi les plus restrictives au monde, les fumeurs australiens ne doivent pas rigoler tous les jours.

Avec une législation déjà parmi les plus restrictives au monde, les fumeurs australiens ne doivent pas rigoler tous les jours.

Le gouvernement australien va encore renforcer sa législation sur le tabac, l'une des plus strictes au monde, en imposant la même couleur, peu attractive, aux paquets de cigarettes, qui seront couverts d'avertissements, a indiqué jeudi la ministre de la Santé.

Les paquets seront d'un vert olivâtre sombre, couleur la moins séduisante pour les fumeurs selon les résultats d'une étude, a annoncé la ministre de la Santé, Nicola Roxon.

Etudes de répulsion à l'appui

Quelque 75% du devant du paquet et la totalité du derrière sera couverte d'avertissements très crus sur les risques encourus par les fumeurs.

«Les nouveaux paquets ont été conçus de manière à présenter le moins d'attrait possible pour les fumeurs et souligner les terribles conséquences que le tabac peut avoir sur votre santé», a ajouté la ministre.

«La législation restreindra les logos de l'industrie du tabac, l'utilisation des images, des couleurs et du texte imprimés sur les paquets», a précisé Nicola Roxon. «La seule chose qui distinguera un paquet d'un autre sera la marque et le nom du produit», qui seront inscrits, pour tous les paquets, avec les mêmes caractères.

La législation proposée par le gouvernement, entrera en vigueur le 1er janvier 2012 si elle est adoptée lors de la session parlementaire de cet été.

Un fléau pour l'économie australienne

Quelque 15.000 Australiens meurent chaque année de maladies liées au tabac, ce qui coûte 31,5 milliards de dollars australiens (23 milliards d'euros) au pays chaque année, en prenant en compte les soins et la perte de productivité, selon la ministre.

Les fabricants de tabac ont vivement protesté et Imperial Tobacco Australia a d'ores et déjà prévenu qu'il allait se battre.

British American Tobacco Australia (BATA), qui commercialise les marques Winfield, Dunhill, Benson and Hedges, estime pour sa part que ce projet enfreint les droits sur la marque et la propriété intellectuelle.

«Quel groupe supporterait que ses marques, qui valent des milliards, lui soient retirées?», a déclaré le porte-parole de BATA, Scott McIntyre.

«Un groupe de boissons alcoolisées ou une chaîne de restauration rapide ne le supporterait pas. Et bien nous c'est pareil», a-t-il ajouté, assurant que le gouvernement allait devoir dépenser des sommes folles pour défendre son projet, voire dédommager les fabricants.

La ministre a rétorqué que le gouvernement resterait ferme.

L'Australie interdit déjà la publicité sur le tabac et le fait de fumer dans la plupart des lieux publics fermés. (afp)

Ton opinion