Genève: Cache-cache entre un chat blessé et des garagistes

Actualisé

GenèveCache-cache entre un chat blessé et des garagistes

Un félin a donné du fil à retordre aux employés d'un garage genevois la semaine dernière. Attrapé après plusieurs heures de traque, l'animal a été opéré du bassin.

par
Julien Culet
1 / 7
Genève. 20.04.15. Un chat blessé a trouvé refuge dans des moteurs de voiture.

Genève. 20.04.15. Un chat blessé a trouvé refuge dans des moteurs de voiture.

SOS Chats
Genève. 20.04.15. Les garagistes se sont démenés des heures durant pour attrapé le jeune félin.

Genève. 20.04.15. Les garagistes se sont démenés des heures durant pour attrapé le jeune félin.

SOS Chats
Genève. 20.04.15. Les employés ont fini par réussir à glisser l'animal dans la cage apportée par SOS Chats.

Genève. 20.04.15. Les employés ont fini par réussir à glisser l'animal dans la cage apportée par SOS Chats.

SOS Chats

Les garagistes entendent des moteurs ronronner toute la journée. Mais il y a dix jours, ce n'est pourtant pas un 8 cylindres mais un jeune chat sauvage qui a mobilisé toute leur attention. Pendant toute une matinée, un matou blessé a joué à cache-cache avec eux, passant d'une voiture à l'autre, se glissant dans la mécanique des autos. SOS Chats est venu leur prêter main forte pour tenter de récupérer le minet mal en point. «Les garagistes ont voulu bien faire en l'attrapant le plus vite possible, explique Valérie Derivaz, présidente de l'association. Ils ont fini par le coincer contre un grillage, avec des cartons.» Habituellement, une trappe est posée avec de la nourriture et l'animal finit dans la cage.

En empoignant le félin avec un linge, un employé a reçu quelques coups de griffes et de crocs. «C'est un animal sauvage qui n'a jamais été touché. Et, avec la douleur, il était très agité», poursuit la responsable du refuge situé à Meyrin (GE). Car les blessures du félin âgé d'un an et demi sont graves. Probablement percuté par une voiture, il souffre d'une luxation sacro-illiaque au niveau du bassin et d'une lésion à la rotule. Il a été opéré mercredi matin. Un chirurgien lui a posé des vis. Au repos forcé dans une cage pendant un mois, l'animal devrait s'en remettre. «J'ai eu peur qu'il soit paralysé car il n'urinait plus. Mais il va mieux, il se tient sur ses pattes», rassure Valérie Derivaz.

Celui qui a été baptisé Emile, du nom du garage des Acacias, devrait être relâché au terme de sa convalescence. «Mais il faut voir comment il évolue. Il est encore jeune et pourrait être adopté», indique la dirigeante de SOS Chats, qui remercie les garagistes: «Ils se sont vraiment donné du mal pour le sauver. C'est sympa de leur part.»

Ton opinion