Actualisé 29.03.2016 à 13:37

Justice

Cailler dit avoir inventé le chocolat au lait: plainte

Le géant Nestlé a été attaqué en justice pour une publicité «mensongère» dans laquelle la marque Cailler revendique l'invention du chocolat au lait.

de
Christine Talos
Un extrait de la publicité où Cailler affirme être derrière l'invention du chocolat au lait.

Un extrait de la publicité où Cailler affirme être derrière l'invention du chocolat au lait.

Qui a inventé le fameux chocolat au lait qui fait la réputation de la Suisse? A en croire le nouveau spot publicitaire pour la marque Cailler, ce serait la famille Cailler justement. Faux, selon le Zougois Marc-Olivier Peter, détenteur de la marque Peter (mais qui n'a aucun lien de parenté avec celle-ci), c'est la famille Peter qui l'a inventé. Du coup, l'homme a porté plainte le 1er mars dernier contre Nestlé, à qui appartient Cailler, révèle mardi le journal «La Gruyère».

En effet, dans une pub qui fleure bon l'authenticité et les pâturages fribourgeois, Nestlé fait dire à un des acteurs: «C'est la famille Cailler qui a inventé le chocolat au lait.» Or, selon Marc-Olivier Peter, c'est Daniel Peter qui l'a créé en 1875 à Vevey, et non dans la fabrique de Broc. L'homme souhaite donc faire supprimer avec effet immédiat le clip mensonger à ses yeux.

Les historiens confirment

Marc-Olivier Peter a de bonnes chances de voir sa plainte aboutir. Car les historiens attestent du fait que c'est bel et bien Daniel Peter qui est derrière le chocolat au lait. Même Nestlé ne le nie pas, selon «La Gruyère». Le porte-parole du géant veveysan avait en effet justifié le raccourci dans «Le Matin» en expliquant que Daniel Peter avait épousé une fille Cailler.

Ce qui fait bondir le patron de la marque Peter pour qui cela ne change rien au fait que Cailler n'a rien à voir avec l'invention du chocolat au lait. Pour Marc-Olivier Peter, Nestlé n'est motivé que par «l'appât du gain». «Cette publicité vise à générer des profits en faisant croire que tout est authentique, vrai. Nestlé laisse penser que ses produits sont artisanaux, alors qu'ils sont industriels. Les consommateurs sont trompés», estime-t-il dans «La Gruyère».

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!