Lingerie fine: Calida restructure Aubade et supprime 104 emplois en France
Actualisé

Lingerie fineCalida restructure Aubade et supprime 104 emplois en France

Le groupe lucernois Calida restructure sa filiale de lingerie féminine haut de gamme française Aubade, sévèrement touchée par la récession économique et le changement rapide de la structure du marché. La suppression de 104 emplois a été décidée.

Dans le cadre de la réorganisation d'Aubade, une partie importante des activités du site de Saint-Savin (département de la Vienne) sera abandonnée. Ce site continuera toutefois à rester le centre logistique européen d'Aubade et emploiera encore 28 personnes, a annoncé Calida mardi.

Le fabricant lucernois de lingerie indique que l'important recul du chiffre d'affaires d'Aubade tant en France qu'à l'étranger implique aussi une dépréciation des immobilisations incorporelles d'Aubade dans les comptes de Calida. Une charge exceptionnelle de 59 millions de francs, qui inclut aussi les frais de restructuration, impactera ainsi les résultats 2009 du groupe.

La marque Calida n'est pas concernée par ces mesures de restructuration, précise encore le groupe. L'activité est conforme aux prévisions faites en début d'année, ajoute-t-il.

L'an dernier, le groupe Calida avait dégagé un chiffre d'affaires de 229,6 millions, pratiquement stable par rapport à 2007. Mais alors que la marque Calida progressait légèrement, Aubade affichait un recul sensible de 4,6% à 158,5 millions. A fin 2008, le groupe employait quelque 1300 personnes dans le monde, dont 300 en Suisse.

Ton opinion