Actualisé 30.09.2011 à 10:09

KosovoCalmy-Rey aura une place à son nom à Pristina

Le Gouvernement kosovar a accepté d'attribuer le nom de la présidente de la Confédération à une place de sa capitale.

de
man
Une place du Kosovo portera le nom de la présidente de l'actuelle présidente de la Confédération.

Une place du Kosovo portera le nom de la présidente de l'actuelle présidente de la Confédération.

Il y a deux semaines, l'agence d'information kosovare «Presheva Jonë», basée à Genève, avait lancé l'idée de nommer «Calmy-Rey» une place de Pristina en hommage au soutien de la conseillère fédérale démissionnaire pour l'indépendance du pays.

Cette proposition vient d'être acceptée par le gouvernement kosovar, selon un communiqué de l'agence.

«C'est une bonne idée et un bon geste que votre agence d'information a montré en proclamant Mme Calmy-Rey comme personnalité de l'année», a déclaré à «Presheva Jonë» Henver Hoxhaj, ministre des Affaires étrangères du Kosovo, qui se trouve actuellement à l'Assemblée générale de l'ONU à New York. «Nous avons effectivement reçu cette proposition avec laquelle nous sommes pleinement d'accord et que nous appuyons. Que ce soit pour attribuer une place dans la capitale Pristina, ou bien ailleurs au Kosovo, par exemple pourquoi pas à Theranda (Suhareka), la ville où se trouve la mission de la Swisscoy, la base militaire suisse qui est établie dans la région depuis 12 ans», fait-il savoir.

Militante des droits de l'homme

«L'attribution du nom de Mme Calmy-Rey, comme militante des droits de l'homme dans notre pays, a toute sa signification car cette dernière mérite ce prix pour son rôle et son engagement au Kosovo. Cette proposition est maintenant entre nos mains car nous déciderons ces prochains jours quand et où se situera la prochaine place portant le nom de Mme Calmy-Rey», explique le ministre kosovar.

Ce dernier a accueilli la nouvelle de la démission de la présidente de la Confédération «avec tristesse, car la Suisse et l'Europe ont besoin aujourd'hui d'une telle personnalité. Cette absence dans la politique et la diplomatie internationale constituera un vide dans la perspective des droits de l'homme et dans le domaine humanitaire en général. Pour nous elle est considérée comme une ambassadrice de la paix dans les Balkans», a-t-il encore déclaré.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!