Suisse/Russie: Calmy-Rey rencontre Lavrov à Berne
Actualisé

Suisse/RussieCalmy-Rey rencontre Lavrov à Berne

La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey a rencontré mercredi à Berne le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Les deux parties ont salué le renforcement de leur dialogue depuis 2007, avant la visite d'Etat en Suisse du président russe Dmitri Medvedev, prévue en octobre prochain.

Mme Calmy-Rey s'est réjouie des relations bilatérales étroites, à l'issue de sa sixième rencontre avec son homologue russe depuis son entrée en fonctions à la tête du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). «Nous nous connaissons bien», a-t-elle dit lors d'une conférence de presse commune avec M. Lavrov.

Les rencontres pour la mise en oeuvre du Memorandum of Understanding signé en 2007 sont très productives et ont pu être renforcées, a-t-elle souligné.

»La priorité pour la Suisse est la conclusion d'un accord de libre-échange avec la Russie», a-t-elle ajouté. En 2007, les entreprises suisses ont investi environ 5,7 milliards de francs en Russie. Ces activités doivent encore être élargies, selon Mme Calmy- Rey.

Sécurité évoquée

Les deux ministres ont aussi parlé sécurité. La Russie souhaite un nouveau concept global pour l'Europe au sein de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Ces projets ont été accueillis avec des doutes dans l'UE et par l'OTAN.

Mme Calmy-Rey a souligné la neutralité de la Suisse et a estimé que Berne, en dehors de l'UE et de l'OTAN, pouvait être un partenaire intéressant pour la Russie dans la discussion sur l'avenir de la sécurité en Europe.

M. Lavrov a lui loué la position de la Suisse, neutre mais à l'origine d'intiatives, avec lesquelles elle contribue réellement à la résolution des conflits. Le mandat de la Suisse comme puissance protectrice des intérêts russes en Géorgie a aussi été évoquée. La collaboration fonctionne bien, a dit Mme Calmy-Rey.

Double imposition

Depuis 2007, la Suisse et la Russie ont discuté de 14 accords bilatéraux, déjà conclus ou qui doivent être signés si possible lors de la visite de M. Medvedev. Ces accords portent notamment sur la protection des investissements, la double imposition, la coopération en cas de catastrophe ou la procédure facilitée pour les visas.

Et la possibilité de réviser la convention de double imposition a aussi été discutée mercredi soir entre les deux ministres.

M. Lavrov est arrivé en Suisse en provenance de Vienne, où il a participé à l'ouverture de la conférence annuelle de l'OSCE. Il doit se rendre jeudi en Italie et en Grèce. (ats)

Ton opinion