Calzati gagne en solitaire, Honchar reste en jaune

Actualisé

Calzati gagne en solitaire, Honchar reste en jaune

Au lendemain du contre-la-montre qui a permis à l'Ukrainien Serhiy Honchar (T-Mobile) de faire coup double, la 8e étape du Tour de France a souri aux audacieux.

Au terme des 181 km séparant Saint-Méen-le-Grand de Lorient, la victoire est revenue au Français Sylvain Calzati (AG2R). Calzati s'est imposé en solitaire, avec 2'05'' d'avance sur deux de ses compagnons d'échappée, le Finlandais Kjell Carlström et Patrice Halgand.

C'est la première fois depuis le début du Tour que les attaquants sont récompensés, avec les meilleurs coureurs d'une échappée pouvant aller jusqu'au bout. Le peloton qui a terminé à 2'15'' a été réglé au sprint par Robbie McEwen.

Samedi, les 52 km du contre-la-montre entre Saint-Grégoire et Rennes ont apporté toute une série d'informations que n'avaient pu fournir, les étapes de plaine de la première semaine. Après la retraite de Lance Armstrong, les exclusions de Jan Ullrich et Ivan Basso, le renoncement forcé d'Alexander Vinokourov, le Tour avait besoin de se trouver de nouveaux leaders, de nouveaux patrons. A cet égard, le verdict du premier long chrono a montré que les ambitions d'un homme comme Floyd Landis étaient parfaitement légitimes.

L'Américain de Phonak semble s'être inscrit au rang de premier grand favori, même si la course est encore longue et qu'il faudra attendre l'arrivée dans les Pyrénées, mercredi, pour procéder à un nouvel échelonnement des valeur alors qu'actuellement, 34 coureurs se tiennent dans une fourchette de 2'30'' derrière Honchar.

(si)

Ton opinion