Genève: Cambriolages: la razzia des Géorgiens a cessé
Actualisé

GenèveCambriolages: la razzia des Géorgiens a cessé

Le nombre de cambriolages à Genève a baissé de près de 30% depuis le démantèlement d'un gang de Géorgiens.

par
Maria Pineiro

«On constate une baisse de l'ordre de 20 à 30% du nombre de cambriolages de janvier à juillet 2009», affirme Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police genevoise. Le canton du bout du lac n'intéresse-t-il donc plus les pilleurs d'appartements et autres villas? Non. La réponse est à chercher dans l'interpellation, le 5 mai dernier, de 45 personnes appartenant au gang des Géorgiens qui écumait la région lémanique depuis de longs mois.

Une centaine de policiers avaient alors été mobilisés à l'aube pour porter un coup fatal aux spécialistes du cambriolage par arrachage de serrure. La police avait mis la main sur une panoplie d'objets volés, des ordinateurs, des téléphones portables, de l'argent ou encore des objets de luxe.

«Après cette opération, nous avons en effet assisté à une baisse significative du nombre de cambriolages. Le pic avait été atteint en décembre passé, avec 710 méfaits. En mai, nous n'en avons constaté plus que 330», ajoute le porte-parole. «De plus, on s'aperçoit que le modus operandi des Géorgiens, soit l'arrachage pur et simple du cylindre de la serrure, ne se retrouve quasiment plus sur les lieux des cambriolages. Ce qui tend à prouver que l'opération menée contre le gang a porté ses fruits.»

Impossible par contre d'affirmer que les malfrats ne réussiront pas à remonter une nouvelle filière dans les mois à venir.

Ton opinion