Cameo Hicks souffle le chaud et le froid sur Neuch'
Actualisé

Cameo Hicks souffle le chaud et le froid sur Neuch'

Victorieux 74-68 de Györ, Uni Neuchâtel a cueilli son 2e succès en trois matches en EuroCup de basketball.

par
Marc Fragnière
Neuchâtel

Héroïne du match, l'Américaine Cameo Hicks (19 points, 5 assists, 6 rebonds) a failli connaître une grosse désillusion. Coupable de sa 5e faute alors qu'il restait 7' de jeu, elle a vécu, impuissante, un véritable calvaire. Privées de leur leader, les Neuchâteloises – qui s'étaient montrées si bien organisées jusqu'alors – ont perdu le nord. Oubliée la défense appliquée, aux oubliettes les systèmes offensifs rigoureusement exécutés! Le fabuleux collectif des championnes de Suisse a dès lors pris des allures de quintet mal accordé. Soudain sortis de leur léthargie, les grands gabarits hongrois ont envoyés des fins de non recevoir à toutes les tentatives helvétiques et enfin fait l'étalage d'un potentiel offensif jusqu'ici bien timidement exposé. Revenues à 4 points de leurs hôtes à la 38e, les filles de l'Est ont fait tremblé la Riveraine jusqu'à 30'' du terme. Les Neuchâteloises ont bien failli payé au prix l'indiscipline très passagère de leur ailière. Sanctionnée de deux fautes évitables en 49'', celle qui avait été la principale bâtisseuse du succès d'Uni aurait pu couler les siennes. «On a mérité notre victoire, estimait l'Américaine au coup de sifflet final. Je suis sortie après deux fautes bêtes et j'ai vraiment eu peur. Mais cette journée est magnifique. Barrack Obama a remporté la présidentielle américaine, et nous, nous obtenons notre 2e succès en Coupe d'Europe!»

UN GROS OUF! Menant de 19 points à la 30e (61-42), Uni semblait filer tout droit vers un succès aussi mérité qu'indiscutable. A l'aube du dernier quart, la marge de 16 unités dont disposaient les championnes de Suisse laissait supposer que la fin du match ne serait qu'une formalité. Jusqu'ici la vitesse d'exécution des Suissesses, leur défense de fer, l'application minutieuse des systèmes et leur formidable débauche d'énergie avait fait merveille, reléguant au rang de spectatrices impuissantes des Hongroises en panne d'adresse et dépassées par le rythme qui leur était imposé. On imaginait que le coach Thibaut Petit aurait l'opportunité de faire entrer les filles qui n'avaient pas encore foulé le parquet amovible de la Riveraine. La sortie prématurée de l'Américaine d'Uni Cameo Hicks aura modifié les plans de Petit et permis à l'assistance de vivre une fin de match époustouflante.

Télégramme

Riveraine: 800 spectateurs.

Arbitres: MM. Conderanne (Fr) et Laurinavicius (Lit).

Uni Neuchâtel: Charlier (6 points), Hicks (19), Turin (15), Florence (5), Kurtosi (8); Mayombo (9), Crelot (12), Rol.

Györ: Borovickova (9), Kovacs (2), Radunovic (14), Furesz (7), Imbergerova (6); Keller (16), Izsak, Vida (12), Antolovics (2).

Ton opinion