Actualisé 02.10.2013 à 06:13

Grande-Bretagne

Cameron ignore le prix du pain parce qu'il fait le sien

Le premier ministre britannique David Cameron a expliqué mardi qu'il ignorait le prix d'un paquet de pain de mie parce qu'il confectionnait le sien.

En Grande-Bretagne, les politiciens sont régulièrement interrogés sur le prix des denrées de base pour vérifier qu'ils restent au fait des réalités des concitoyens.

David Cameron, qui a fait ses études au lycée élitiste d'Eton avant d'être admis à l'université d'Oxford, a indiqué qu'il n'achetait pas le pain de mie le moins cher que l'on trouve dans les supermarchés parce qu'il avait recours à une machine à pain électrique à la maison dans laquelle il glisse de la farine produite dans sa circonscription du sud de l'Angleterre.

«Vous en prenez un peu, magnifiquement produite dans la région des Cotswolds, vous la mettez dans la machine à pain. Vous réglez la minuterie pour la nuit et quand vous vous réveillez, il y a une merveilleuse odeur qui flotte dans votre cuisine», a-t-il déclaré à la radio LBC de Londres.

47 pence

«Il faut 30 secondes pour mettre les ingrédients», a-t-il ajouté, précisant que ses trois enfants «aiment (s)on pain maison».

Le présentateur de l'émission radio lui a néanmoins précisé que le prix d'un sachet de pain de mie acheté en supermarché était d'environ de 47 pence (56 centimes d'euro).

Ces révélations culinaires sont intervenues après que le maire conservateur de Londres, Boris Johnson, qui est également un ancien d'Eton et d'Oxford, a reconnu qu'il ne connaissait pas le prix d'un demi-litre de lait.

Quand il lui a été précisé que le prix réel était la moitié du prix qu'il avait avancé, Boris Johnson a répondu: «et bien voilà, je ne connais pas le prix d'un demi-litre de lait, et alors ?» (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!